Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 13:29


En mars 2009 a eu lieu le festival « Quais du Polar » organisé par la ville de Lyon. A cette occasion, les lyonnais étaient conviés à participer à une enquête policière, « l’affaire Bernier », sur la Presqu’île. Armés d’un carnet contenant des documents importants pour la résolution de l’enquête, ils devaient suivre l’itinéraire indiqué et récolter des indices à chaque étape. Une fois l’enquête finie, ils devaient remplir un bulletin-réponse et le déposer dans une urne. Les gagnants étaient ensuite tirés au sort parmi les bonnes réponses.

Le 8 septembre, les étudiants des groupes 7 et 8 de la première école d’été ont enquêté à leur tour sur l’affaire Bernier. Ils vous racontent cette matinée un peu spéciale…

 

 

Il était neuf heures moins le quart à Hôtel de Ville. Une température d’environ quinze degrés et le soleil haut dans le ciel promettaient une belle journée.

Devant la porte de l’opéra de Lyon, il manquait encore quelques personnes pour pouvoir commencer l’enquête : Bérengère et Beatrice attendaient avec nervosité. Peut- être qu’ une fois de plus  Miguel et Li ne s’étaient pas réveillés !

Le suspense a duré jusqu’au dernier moment, quand Eric et Miguel sont apparus suivis de Joel. A ce moment-là les premiers groupes étaient déjà partis, avec un écart d’à peu près cinq minutes entre eux.

Finalement le dernier binôme, constitué de Li et Joel, est parti. Il était neuf heures vingt et tous les groupes avaient commencé. L’esprit de compétition régnait : tous convoitaient le roman policier que le groupe vainqueur allait emporter.

La journée s’est passée sans problème. Les groupes ont surmonté les différentes épreuves sans trop de difficulté, et le rythme a été trépidant et frénétique pendant toute la matinée.

Finalement les premiers groupes arrivaient à la fin. Epuisés, écoutaient l’enregistrement, qui était l’étape finale, et rendaient le bulletin-réponse à leurs professeures.

Ca avait été une très dure matinée et les différents groupes pouvaient repartir à l’INSA, afin de prendre un déjeuner bien mérité.

Il restait seulement une question : qui gagnerait l’enquête ? Le suspense restait entier…

 

Javier


 

Hier, nous avons vécu une enquête policière très intéressante.

Ce matin-là, nous sommes arrivés très tôt au point de départ de l’enquête – L’opéra. Et nous étions le deuxième groupe qui commençait la recherche.

 

En suivant les étapes et les informations données, nous avons eu un début presque parfait : la découverte des indices à la place Rivoire, la bonne orientation sur le plan, le bon décodage des énigmes du carnet (rue « pas méchant » = rue Gentil).

 

Grâce à notre enthousiasme, nous sommes arrivés à tout lire dans le carnet d’indices. Pourtant, nous avons rencontré des difficultés avec certaines références culturelles françaises telles que : « les Français parlent aux Français », Tardi – Hélène. Alors, nous avons eu l’idée de consulter des Français. En fait, nous n’avons obtenu aucune réponse utile pour notre enquête, mais nous avons acquis des connaissances historiques en revanche : « les Français parlent aux Français » était une émission de radio émettant depuis Londres pour les Français pendant la deuxième guerre mondiale.

 

Cependant, nous avons fait des erreurs. Les autres groupes ont avancé très vite tandis que nous avons mis beaucoup de temps pour comprendre toutes les informations. Nous nous sommes enfin rendu compte que l’enquête n’était pas très difficile et que nous pourrions accomplir toutes les tâches en suivant les étapes de l’itinéraire.

 

A la fin de l’enquête, nous n’avons pas réussi à trouver toutes les réponses et nous n’étions pas le premier groupe à finir…

Désolé, pas de prix ! Une autre fois peut-être!

 

Chi-Kien et Dac Anh Minh


 

Apres s’être réveillés, et s’être préparés pour aller à la rencontre de notre groupe de français, on est arrivé à l’Hôtel de ville, où  nos profs nous attendaient pour commencer une enquête policière. On s’est répartis par équipes de 2. Santi et moi on est parti dans les premiers. On ne comprenait pas les premières questions, mais on a quand même essayé de faire le meilleur travail possible.

 

On a demandé plusieurs fois les noms des rues, mais personne n’arrivait à nous expliquer où on était, même les messieurs de la Poste ne savaient pas. Après avoir marché, marché et encore marché, on a commencé à trouver les réponses. Il fallait beaucoup chercher et lire entre les lignes des textes qui nous avaient été donnés le matin.

 

            Le parcours nous faisait traverser presque tout le centre de la ville de Lyon, on en a profité pour connaître un peu plus la ville, les noms des rues, les monuments importants, et tout était prêt quand nous sommes arrivés vers 11 heures et demi au bâtiment « Les archives municipales » où on a rejoint les autres groupes.

 

            On a passé une matinée très intéressante en participant, dans la ville de Lyon, à un jeu pour lequel on avait besoin de notre intelligence et de notre connaissance de la langue française.

 

Santi et Anita



 

Hier, j’ai fait une enquête qui s’appelle l’affaire Bernier pendant le cours de français. Elle s’est vraiment bien passée. On avait un petit carnet d’indices grâce auquel on pouvait résoudre cette énigme étape par étape. Comme je suis étrangère, il me semblait un peu difficile à faire cette enquête. Les noms des places, des rues et les photos des bâtiments m’étaient tous inconnus. Donc, je demandais fréquemment aux passants. Bien que leurs réponses ne fussent pas toujours correctes, ils étaient tous très chaleureux et m’ont beaucoup aidée à finir mon enquête. C’était une matinée très intéressante et excitante. On trouvait les solutions toujours par hasard. Et je suis toute fatiguée aujourd’hui, car on a marché de l’Hôtel de ville jusqu’à la Gare de Perrache. Mais grâce à cela, je connais Lyon beaucoup mieux maintenant.>w<

 

Lun

 


Tout a commencé un 8 Septembre 2009. Il était 9 heures du matin, quand, soudainement, nous sommes entrés dans une spirale de crime et de violence. D’abord, on était à l’Hôtel de Ville, en lisant le journal de la journée, quand l’agent secret Bérengère nous a confié notre mission.

Nous devions récupérer le trésor de la Resistance Française, qui avait été caché par le mouvement « LE COQ EN CHAINE ». Pour résoudre cette énigme on avait la difficile tâche de trouver des indices sur toute la Presqu’île lyonnaise : en passant par les places des Terreaux et Antoine Poncet, et par la rue de la République et la rue Victor Hugo…, jusqu’à la gare SNCF de Perrache.

Après 3 heures d’efforts, et après avoir réussi notre mission, on a rencontré l’agent secret B, dans un point fixé P, à une heure fixée H.

Nous avions accompli notre mission.

 

 

                                                           Responsables de l’information :           Agent n° :

                                                               Erik Cornelsen                                006

                                                               Miguel Romero Rodriguez             004

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by barbara - dans Ecrits divers
commenter cet article

commentaires

Les Étudiants De Fle De L'insa

  • : Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon
  • : Nous sommes étudiants ingénieurs à l'INSA de LYON et nous apprenons le français ! Ce blog nous permet d'écrire en français, d'échanger nos impressions sur la France, de parler de nos pays d'origine... bref, de nous perfectionner en nous distrayant !
  • Contact


 

Les motivés de l’INSA !

Rechercher

Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon

Archives

CHANSONS