Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 09:43

PORC FRINE

 

Ingrédientgs: porc :500g   , ail: 10g, saumure de poisson:5g,  sel:1g, poivre:1g, sucre 5 g, huile 20g

 

Préparation:

                     Coupez la viande eu fines tranches.Puis, hachez l'ail. Ensuite, mélangez tous les composants.

Attendez 15 minuites et faites frire dans poêle à feu doux. Tournez régulièriement , puis une fois cuit, servir.

 

Souvenir: 

                      J'ai fait ce plat avec mes amis. j'ai fait brûler la nourriture!!! Mes amis ont  appris à faire la cuisiner. On a

 cuisiné des plat simples de tous les jours. C'était intéressant. C'est un souvenir amusant. Et maintenant,                             je sais faire la cuisine mais c'est pas bon.

 

 

                                                                                                                                                    

                                                                                                                                                 ASINSA


Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 09:42

        Viande de boeuf:

 

Il faut pour 4 personnes:

 

_ 800 g de boeuf

_ un chou-fleur

_ un peu d' huile de tournesol

_ un peu de sel et de poivre

 

Préparation:

 

_ Lavez la viande et le chou-fleur

_ Epluchez le chou-fleur

_ Hachez la viande de boeuf

_ Assaisonnez la viande de boeuf et attendez quelque minutes

_ Pendant ce temp faites chauffez de l'huile

_ Mettez le chou-fleur et faites revenir pendant 5 minutes

_ Puis, ajoutez la viande et faites revenir environ 3 minutes

 

        Souvenir

 

   La première fois que j'ai fait cette recette, c'était avec mon meilleur ami. En fait, avant de venir en France, nous ne faisions jamais la cuisine et c'était difficile pour nous d'aimer les recettes françaises. C'est pourquoi nous avons fait de la cuisine. Mais nous ne savions pas faire, donc nous avons eu besoin d' essayer. Nous sommes allés au marché pour acheter de la viande de boeuf et du chou-fleur. Ensuite, J'ai téléphoné à une amie pour demander la recette. Elle n'était pas libre et elle n'a pas pu nous aider. Donc, nous l'avons fait seuls!

 

ASINSA 1

Repost 0
Published by barbara - dans Souvenirs
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 09:41

                Pommes de terre au fromage

Ingrédients:   -500g de pommes de terre

                              - 150g de fromage

                              -1/2 cuillère à café de poivre

                              -200g de pâte (farin et eau)

Préparation : peler, tremper les pommes de terre dans l'eau pendant environ 10 minutes, couper-les en fines lamelles. Rincer à l'eau froide , égoutter. Mélanger les pommes de terre au fromage et à la pâte puis mettre au congélateur.

Faire chauffer de l'huile dans une poêle,  déposer les pommes de terre encore congélées et faire dorer des deux cotés.

 Servir avec du ketchup.


 

Mon souvenir avec cette recette :

Comme d'habitude , ce jour là, je me suis réveillé trop tôt pour aller au lycée . Après avoir fini mes cours au lycée j'étais très fatigué , j'avais faim et je voulais manger !!! Je suis rentré chez moi . Mes Parents et mes grand-parents m'attendaient devant la maison et ils ont dit : Bon anniversaire , Long ! Quelle surprise ! C'était mon anniversaire mais je ne m'en souvenais pas . J'étais très ému et joyeux. La recette '' Pommes de terre au fromage '' est la  recette que ma mère m'avait préparé .C'était très bon. Je l'aime beaucoup et c'est mon plus beau souvenir !!!

 

Groupe 1 ASINSA

Nom et prénom : LE DAC LONG

Adresse : B404 , résident B.

Date de naissance : 15/06/1992

Email : eragon_156_92@yahoo.com

Nationalité : Vietnammienne



 

 


     

 


Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 09:41

LA CREPE DU VIETNAM

 

Ingrédients:

 

   - 400g farine


   - 800ml d'eau


   - 3 oeufs


   - 30g sucre


   - des crevettes et de la viande

 

Préparation:

 

     - Mélangez la farine et le sucre. Versez l'eau dans le mélange. Laissez reposer environ 30

 

       minuites.


      - Ajoutez une cuillère d'huille dans le mélange pour faire la pâte à crêpe.


      - Coupez les crevettes et la viande.


      - Versez le mélange dans une poêle bien chaude. Ajoutez les crevettes et la viande.


        Laissez environ 2 minuites puis tournez la crêpe, laissez cuire 1 minuite.

 

 

LE  SOUVENIR

 


     Quand j'étais petit, ma mère faisait souvent ce plat pour moi et ma soeur en hiver. Nous nous

 

asseyions autour de ma mère et nous attendions le plat. Ensuite, nous partegions la crêpe. C'était

 

amusant et c'était intéressant. C'était nôtre bonheur. C'est mon meilleur souvenir avec ce plat.

 

 

 

ASINSA 1

Repost 0
Published by barbara - dans LES 10 MOTS
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 09:40

Ailes de poulet avec du coca

 

C'est une recette très facile à réaliser. On peut trouver tous les ingrédients à Carrefour. Les ailes ont un goût sucré.

 

Ingrédients:

4 ailes de poulet

1 canette de coca

10 grammes de gingembre

1 fenouil

de la sauce soja

du sucre

de l'huile

 

Preparations:

1. Lavez les ailes

2. Faites chauffer de l'huile et ajoutez un peu de sucre

3. Mettez les ailes et laissez cuire jusqu'à, ce qu'elles soient dorées

4. Ajoutez le coca, la sauce soja, le fenouil et le gingembre

5. Laissez sur le feu jusqu'à ce que la sauce soit presque résorbée

6. Enlevez le gingembre et le fenouil et servez les ailes de poulet.

 

 

Souvenir:

Quand j'étais au lycée, j'habitais seul. Personne faisait la cuisine pour moi. Et c'était difficile de faire de la cuisine, donc j'allais aux restaurants pour manger. Mais, c'était très cher de manger toujours au restaurant. J'ai décidé d'apprendre la cuisine. Les ailes de poulet au coca était la première recette que j'ai apprise. Je me souviens du plaisir quand j'ai réalisé ma première recette.

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 16:24

Nous sommes étudiants en première année Asinsa et nous avons préparé ce document en pensant aux étudiants français qui partent faire leur stage ouvrier au Vietnam .

Bich Ngoc DANG, Ngoc Du LUONG, Ngoc Son DUONG, Chi Kien NGUYEN, CongThuan LE, Truc Lin NGUYEN, Xuan Huy LE,Tuan Ahn NGUYEN, Dac Anh Minh LE,Thach Anh TA.

 

 

4666684778_9d84f035e6.jpg

 

 


A l’arrivée à l’aéroport :

 

Ne pas apporter plusieurs appareils électroniques de même type (pour ne pas payer de taxe)

Ne pas changer d’argent à l’aéroport (mauvais taux)

Il vaut mieux savoir l’anglais (pour demander facilement de l’aide)

Normalement, il y des gens de l’entreprise qui vous accueillent et vous aident à faire vos papiers

 

En ville :

 

Ne pas avoir  beaucoup d’argent sur soi (moins de 20€ ( 500 000VND))

La carte bancaire n’est pas très populaire -> il vaut mieux avoir du liquide

Pour rejoindre la ville et circuler en ville, il vaut mieux utiliser les taxis au  numéro suivant  : 38 27 27 27 ( attention aux faux taxis et aux  tricheries au compteur )
Astuces :  - Ecrire l’adresse en vietnamien sur un papier
                - Avoir un plan du quartier (en français et en vietnamien)

 

 

4644844391_b185d97a71.jpg

 


Dans les lieux publics :

 

Faire attention au téléphone portable, au portefeuille :  vols

Ne pas porter de sac en bandoulière, ni de sac à dos 

Un moyen de transport pratique :
        le  scooter de location
En théorie ,  le permis de conduire est obligatoire. Il faut faire très attention aux policiers et conduire prudemment.

       Poste : on vous conseille d’aller à la poste centrale où certains employés         parlent des langues étrangères.

 

La gastronomie :

 

On vous conseille de choisir des restaurants de bonne qualité ; on trouve des restaurants fast-food  partout ( KFC, Lotteria...)

Ne pas manger dans les petits restaurants dans la rue (risque de tourista)

    

La vie sociale :

 

On peut être choqué par le comportement de certaines personnes qui crachent par terre et jettent  des ordures dans la rue

Mettre au clair les choses avec les gens (il faut préciser, se mettre d’accord avant) :
   - dans les commerces: essayer de négocier les prix
   -  dans les taxis

Comment rencontrer des gens :
    - Eviter les contacts avec des inconnus dans la rue (risque de vol, de drogue)
    - Aller ensemble, en groupe
    -  Essayer de trouver des Insaliens vietnamiens (prendre contact avant le départ)

Quand on est invité : apporter des fruits comme cadeau

Pour contacter des Français :
  - HCM Ville : IDECAF
  - Hanoi : l’ESPACE

Les banques connues: ACB, Vietcombank, Eximbank, VietinBank

 

 

En entreprise :

 

Les règles incontournables :
 - Il faut faire attention à la signature pour le certificat de stage ( s’y prendre                             à l’avance)
- Il faut serrer la main pour dire bonjour

La discrétion : il existe des questions qu’on ne peut pas poser (par exemple : sur l’organisation du travail : qui décide qui fait quoi )

Repost 0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 15:04

 

 

 

chaque année, dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie, la France), la Belgique), le Québec et, la Suisse et l’organisation internationale de la Francophonie choisissent une liste de «dix mots ».

.

Que faire avec ces dix mots ?

 

On peut les lire, les écrire, les épeler, jouer avec eux …

Donner vie au mot, mettre en lumière sa richesse, lui apporter un nouveau sens…

 

crescendo / remue-méninges / mobile / variante / galère / baladeur / cheval de Troie / mentor / escagasser / zapper

  

 Voici les textes proposés par les motivés de l'écriture ...


  •  Dix mots pour eux


Le temps est mobile et la vie variante
Au fur et à mesure que l’on va crescendo
Tout change sauf certains personnages
Ces personnages nous escagassent
Ils nous répètent toujours les mêmes trucs
Comme s’ils étaient des baladeurs détraqués
Ils nous contredisent
Ils nous crient après même

Pourtant,  Ils nous aident
Ils nous font un remue-méninge quand on a des problèmes
Ils nous apprennent  à reconnaitre les chevaux de Troie
Ils zappent notre façon de voir la vie
Ils nous permettent  de la voir comme un yacht
et pas comme une galère

Ils nous aiment
Ils sont nos parents
Ils sont nos mentors


 

  •               Dans un lieu où le crescendo naturel est merveilleux, où il y avait des animaux qui ont la meilleure laine du monde et où la pluie ne fait que plaisir et pas escagasser, il y avait une population qui habitait tranquillement et qui avait quelqu’un qui était son mentor, il dirigeait  tous les habitants, il faisait des remue-méninges pour connaitre tous les problèmes et les  nécessités de tous. Lorsqu’il était dans une galère, il allait à son palais pour être calme et pour faire des sacrifices à son dieu ‘el inti’ (le soleil), il tuait des animaux pour offrir leur sang  à son dieu comme s’ils étaient un grand cadeau comme le cheval de Troie. Il n’avait aucun baladeur mais il avait des femmes qui chantaient  pour lui, la variante de ces chansons était tellement jolie qu’il ne s’ennuyait pas. Je parle de l’INCA  et son empire, un empire où les gens avaient  besoin de zapper  assez rapidement  comme  ramasser les pommes des terres ,   protéger les alpagas pour pouvoir  survivre, un empire qui a fait tellement des grandes choses  qu’on ne peut pas expliquer comment  ils ont fait ces choses par exemple déplacer facilement  une pierre de 10m de hauteur  comme s’il était mobile. Malheureusement tout ça a fini après l’arrivée des Espagnols qui ont détruit la plupart de l’empire mais il  y a un lieu où  ils n’ont pas pu arriver, ce lieu est le palais de l’INCA qui s’appelle Machupicchu  et qui nous fait plaisir juste en le regardant.                                                                                                                                                                                                                  

 

  •   Le cheval de Troie

    Claire regardait la télé. Elle était toute seule chez elle. Elle faisait du zapping parce qu’elle m’aimait pas ce qu’il y avait à la télé. Il était presque minuit. Elle décidait d’écouter son baladeur, mais les musiques n’étaient pas bien et elle allait, donc, sur son ordinateur.  Mais il ne marchait pas car il y avait un cheval de Troie, les ennuis allaient crescendo. Elle s’escagassait par le réparer, mais elle n’arrivait pas. Alors elle appelait son mentor, car elle était en galère. Il lui dit comment trouver une variante lui inventait un mobile pour qu’elle puisse se justifier. Ce fut un beau remue- méninges.

               

Rêver ou vivre

 

Quand on est petits, on écoute des histoires, des histoires des hommes qui réussissaient leurs buts, des hommes qui ne laissaient pas échapper leur occasion de gloire et succès, même si ça signifiait tout perdre avant, même si eux-mêmes savaient qu’ils étaient très loin de réussir,  leur espoir incassable et leur esprit de victoire ont donné aux hommes comme le grand Mentor, le pouvoir de concevoir des choses inimaginables, le pouvoir de modeler des idées parfaites pour obtenir d’un dernier coup la victoire, on se ramène à la guerre de Troie, avec le magnifique cheval de Troie.

Mais au cours des années on se rend compte qu’il existe une variante de ces grands hommes, l’homme qui n’est qu’un simple baladeur dans la vie, celui qui porte une énorme galère de buts incomplets  tout au long de sa vie et qui au lieu de s’en occuper ne fait qu’escagasser  ceux qui sont au-dessus de lui pour le faire tomber.  Ce sont eux qui ne sont pas forts dans leur chemin et qui ne veulent que zapper les chapitres de leur vie. Mais, parfois il arrive que les hommes les plus courageux soient des hommes faibles, ou au moins c’est ce qu’ils pensaient.

On voit parfois que dans l’obscurité la plus profonde, une petite lumière commence à surgir, elle commence à être mobile et elle s’enlève de tout le remue-meninge qui existe dans ce noir, c’est comme un petit crescendo qui se distingue, de plus en plus d’un tranquille requiem .

Il existe des êtres humains, il existe un monde qui leur appartient, dès qu’ils sont nés jusqu'à ce que la lumière de la vie s’éteigne pour eux. Qu’est-ce qu’ils font pendant ce temps que l’on appelle « vie » ? Quelques-uns rêvent d’ avoir une vie, d’autres luttent pour faire de leur vie un rêve.

  •  

    C’était un jour de hiver, sans aucune variante, je rentrais chez moi,après avoir fini le lycée comme d’habitude avec mon baladeur.       Mais quand je suis arrivé près de ma maison, il  y avait un bruit, qui était plus fort que le son de mon walkman, et plus je me rapprochais de chez moi, plus le bruit allait crescendo.

    Quand j’ai ouvert la porte le bruit était insupportable, la salle était une galère. Mon frère et ses amis étaient en train de faire un remue-méninges, pour organiser une fête pour un des ses amis, qui allait partir à l’étranger  travailler, donc mon frère était le mentor de cette fête.

     Je suis monté au premier étage pour aller à ma chambre, et j’ai commencé à zapper à la télé, mais le bruit m’a tellement escagassé que j’ai dû mettre mon armoire mobile devant la porte pour bloquer un peu le son. Enfin j’ai trouvé un documentaire sur le cheval de troie, où ils expliquaient comme ils l’avaient construit, l’histoire de cette  époque et de la guerre qui se passait.

    Je restais toute la soirée à regarder ce documentaire, le rendez-vous de mon frère a fini une demi- heure après que je suis rentré et après il a passé la fin de la soirée à arranger la salle.

 

  •  

    Salut, ça va ? C’est tellement difficile de t’écrire après six mois sans rien savoir de toi, je sais qu’on a dit qu’on parlerait plus jamais, mais, j’en peux plus, tu me manques, ma vie sans toi n’a aucun sens. Ma douleur est en crescendo, chaque jour que je passe loin de toi m’escagasse la vie.

    Tout le temps qu’on a passé ensemble, rigoler sans arrêt, ou passer des heures à rien dire, seulement nous regarder fixement et nous perdre dans le regard de l’autre. Ça te manque pas du tout ? Sentir que les mots sont pas suffisants pour exprimer nos sentiments. Je crois que pour toi ça n’était pas suffisant.

    Je galère pour t’oublier, et chaque fois que je sens que c’est possible, il arrive quelque chose pour me rappeler que je suis entièrement à toi, je fais tous mes efforts pour zapper tous les jolis moments ensemble et laisser seulement les mauvais. De cette façon j’aurais plein de raisons pour t’oublier, mais, c’est la quand je me rends compte qu’il n’y a pas de mauvais moments, ma vie était parfaite à coté de toi.

    L’autre jour, j’écoutais de la musique avec mon baladeur et notre chanson s’était mis à sonner, tu te rappelles ? La chanson qui pouvait expliquer toute notre vie ensemble et qu’on avait décidé de rendre personnelle, comme si elle était écrite seulement pour nous.

    J’ai fait un remue-méninge pour comprendre pourquoi tu m’as laissée seule et sans ta chaleur, quelle était la variante dans nos vies, la raison pour te faire changer aussi vite, j’ai mal fait quelque chose ? Je me suis trompée ? La seule chose que tu m’a dite c’était que le problème c’était toi. Bien sûr c’était toi ! Moi je t’ai tout donné.

    Tu es mon cheval de Troie, au début le meilleur cadeau, à la fin tu as complètement détruit mes rêves, mes envies, l’amour que j’avais pour toi, malgré tout, tu es le mobile de ma vie, mon soleil, ma lune, mon mentor, la personne qui guide mes pas. Maintenant je suis aveugle, je retrouve plus mon chemin, il faut que je me rappelle comment briller pour moi-même, mais, c’est presque impossible, par contre, je te promets, je vais réussir, avec ou sans toi.

    J’attends pas de réponse, seulement que tu penses à moi un moment.

     

    Ana Cecilia.

    Une autre lettre qui sortira pas de mon tiroir.

 

 

  • Le pauvre amoureux

     

    Le baladeur était au bord de la mer,

    il regardait, il réfléchissait,

    le remue-méninges était en train de le fatiguer.

     

     Il se disait "il est un cheval de Troie"

    mais en réalité il ne voulait pas  le croire ;

     

    le crescendo d'émotions qu'il sentait,

    à la fatigue de s'escagasser pour elle, s'opposait;

     

    elle qui s'amusait à  zapper avec ses décisions :

    toujours , jusqu'à la fin « que faisons-nous ? » 

     

    Si un mentor avait pu le sauver en oubliant

    pas de variante pour lui, trop fort son sentiment;

     

    comme sur une galère il se laissait conduire par les flots de la mer...

    Oui! il voulait juste être aimé et aimer.

 

  • Une variante de zapper peut-être galère.
    Pourquoi on s’ escagasse à trouver un magazine, un feuilleton, un programme d’humour à la télévision, quand nous n’avons rien à faire ?

    Quand j’étais petit, je me promenais parfois avec mon mentor, un grand baladeur.
    Il m’avait expliqué qu’on ne devait  pas  rester passif devant l’influence que  nous suscitent les medias, on doit pouvoir changer  ça. Penser une stratégie comme les Grecs ont  pensé au cheval de Troie.

    Je lui avais proposé de lire chaque jour, des remue-méninges une fois par semaine et d’assister aux spectacles culturels deux fois par semaine.

    « Bonne  réponse petit » m’avait dit mon mentor «  si vous faites ça, votre esprit et votre intelligence iront en crescendo »

    J’ai toujours en tête sa réponse, et je suis convaincu que tu te rappelleras bien  cette  petite histoire et tu  pourras battre tout ce qui t’empêchera d’avancer, d’évoluer et de croire en toi-même.

 

  •     

    Pour toi

    Pour toi, je ferais
    un remue-méniges intense
    sur une Phalange(1) variante

    Pour toi, je transformerais
    le cheval de Troie
    en carnaval de joie

    Pour toi, je changerais
    mon baladeur pratique
    par une fleur cantique

    Pour toi, je chercherais
    l'or dans une galère
    sans mobile, sans mentor
    ...sans pudeur

    Tout a été fait,
    avec ta voix crescendo,
    il fallait s'escagasser
    sans rien zapper.

    Sans toi je ne suis pas moi,
    Avec toi, j'ai un espoir
    sans aucune loi contradictoire.


    (1)La phalange ou Phalanx (en
    grec ancien φάλαγξ / phálanx) est une colonne de lanciers lourdement armés conçue pour anéantir l'infanterie ennemie lors du choc[1

 

  •                 La Vie

    Mon Petit Être Humain, penser à  la vie te donne des remue-méninges et peut être  comme zapper entre tous les problèmes. Mais ton mobile n'est pas d' être un baladeur entre les variantes de la vie. Tu te vois comme un mentor qui peut recréer le cheval de Troie pour escagasser les autres. Quelle galère !? Tu devras être un crescendo de l'espèce humaine.

 

  •  

    Une variante de rêve

    Le bruit des vagues caresse mes oreilles . J’enlève le baladeur et le mobile tombe. J’abandonne mon âme entière à la mer et je cours. Mes jambes ne touchent plus le sol quand je me rends compte que je suis loin de la plage. Je veux revenir, mais l’ivresse m’en empêche.

    Ma tête zappe d’une pensée à l’autre. Le dernier remue-méninges et les idées absurdes de mon mentor me donnent encore des frémissements. Je me suis tellement escagassée qu’il m’a laissé dans une galère pour conduire toute seule son projet. Non, non, j’ai tout oublié.

    Je sens juste la force de l’eau qui va crescendo me battre doucement. Je monte, je descends…à l’infini. Le soleil qui dorait mes cheveux est parti et les rayons argentés de la lune me trouvent encore là, les yeux fermés et les lèvres ouvertes.

    Le glouglou des vagues est l’unique son présent, jusqu’au moment où un vrombissement de moteur s’approche peu à peu. Lentement, je me réveille, et en tournant la tête, la faible luminosité ne me laisse entrevoir que de grands mots écrits en noir : « CHEVAL DE TROIE ».

    Le lendemain, il ne reste qu’un article de journal : « Une suicidaire est sauvée par un bateau sur la plage de… ».

 

    • C'est très connu que l'impression qu'un pays donne aux gens qui le visitent est celle qui le caractérise. Alors, comme je suis un étranger qui habite en France, je pense que la façon la plus simple de décrire le plus précisément la francophonie avec dix mots est de raconter ce que j'ai entendu dire de la France et de donner mon opinion sur les Français.

      La France est le pays qui a gagné le plus grand nombre de prix Nobel pour la littérature, et le deuxième en ce qui concerne ceux pour les mathématiques, ce qui montre que les remue-méninges que les scientifiques ont probablement eu pendant leurs recherches n'ont pas été vains. Peut-être pour un artiste baladeur ce n'était pas de la galère de se promener parmi les grands jardins d'un des 40000 châteaux pour s'inspirer des mystères de la nature.

      Il y a beaucoup de scientifiques et d'artistes qui ont trouvé en France l'environnement idéal pour se développer et pour donner naissance à leurs oeuvres d'art. Pour ceux-ci, le symbole de la France est associé à celui du cheval de Troie. Au début, c'était un espoir qui leur a donné un sentiment de grandeur dans un crescendo inimaginable, mais quand il a été à son apogée, ils

      ont découvert qu'il y avait aussi des aspects de leur vie dans ce pays qui envahissaient leur personnalité, qui n'étaient pas en conformité avec leurs principes. Ce n'est pas surprenant que des personnes comme Proust, Molière ou Voltaire aient été des mentors pour de nombreux écrivains classiques.

      Si je dois caractériser le peuple français en un seul mot, ce sera le

      dynamisme. C'est vraiment étonnant d'aller dans le parc pour faire une promenade et d'avoir l'impression de tomber au milieu d'un concours d'athlétisme. Le français est une personne mobile, qui ne reste pas devant la télé et zappe d'un programme sur un autre sans rien  trouver qui l'intéresse, et en s'escagassant finalement de lui-même..

      Ça c'est la façon dont je vois la France et le peuple français. Je suis sûre que chacun voit les choses dans sa propre variante mais je suis sûre que nous sommes tous d'accord que la France est un pays riche dans tous les sens et que les Français sont des gens qui apprécient avant tout la vie.

                                                                   <!--[endif]-->      

 

 

 

 

                                        

Repost 0
Published by barbara - dans LES 10 MOTS
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 09:27


toy Emissions par Helen Evans et Heike Hansan

 

 

 

toy emissions, une oeuvre que nous avouns bien aimée. Elle a été crée par un colectif né en 1999, à l'initiative d' Helen Evan et hieke Hansan.

Comme on peut voir dans les vidéos ci-dessus, c'est une petite voiture télécommande qui perturbe le trazffic routier dans une;

Grande métrople en dégageant une éppaisse fumée colorée et pouquoi le font-ils? simplement pour combattre la pollution.

J'aime bien cette oeuvre parce que je trouve que c'est une idée  et maniére geniale pour donne son avis. 

 

 

 

 


Toy Emissions (My friends all drive Porsches)

 

 

Veni, Veni, Veni   par Robert Milin

 

 

 

 

 

 

http://www.vertetplume.com/blog/wp-content/uploads/2009/12/Robert-Milin-VeniVeniVeni2-2009.jpg

Je vais vous présenté l'oeuvre que nous avons trouvée inintéresante. C'etait dans les expositions de Robert Milin qui s'appelle, Veni, Veni, Veni. C'etait ine vidéo sur des éleveurs ou des agriculteurs. C'est entre les moments de silences et du bruit fortes et froissements tandis que les visages sont figés, immobiles et toujour sans emotions. Le bruit, apparemment vient des éleveurs qui appellent leurs bêtes, leurs vachés mais, en fait, il est seulement du bruit pour l'observeur.

A mon avis the contente de l'exposition est intéressant et artistique, bien sur, et j'aime beaucoup les  visage des gens mais je trouve le son horrible.  En plus avec les viszage immobiles dans la video, je me suis senti mal à l'aise.

Donc, cette oeuvre etait  interessante et tres originale mais je serai content de ne plus la voir.

 

 

 

Repost 0
Published by Lbarrai - dans Culture
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 09:21

expose1


 

 

Avant les vacances, nous sommes allés au musée d’art contemporain pour visiter la Biennale de Lyon. C’était la première fois que nous avons visité une exposition d’art contemporain. Pendant 3 heures, nous avons vu de l’art et nous avons profité de cette occasion pour faire une enquête. En fait nous avons parlé avec un couple de personnes âgés, deux femmes ensemble et une femme allemande.

 


 

Premièrement, permettez nous de vous donner un aperçu de ce musée.

3350154218_2917fa749c.jpg

C'est le musée d'art contemporain de Lyon.

 

 

4104296104_d091849320.jpg

C'est le prémier étage. L'oeuvre s'appelle 'Phantasmagoria'.


2nd-etage.jpg

C'est le deuxiéme étage. L'oeuvre s'appelle 'Forum Veduta'.

 

 


4104299446_aac63e1a78.jpgC'est le troisiéme étage. L'oeuvre s'appelle 'The Moving Garden'.



 

Maintenant, nous allons vous présenter 2 œuvres, une que nous aimons et une que nous n’aimons pas.


 

D’abord je vais vous parler de celle qui nous plaît. Dans le musée nous avons vu beaucoup d’œuvres très intéressantes, c’était difficile en choisir une, mais celle que nous avons choisi est particulièrement remarquable parce qu’elle nous apprend une leçon très important dans la vie. Son titre est « Killing Hur ».


''KILING HUR''

killinghur.JPG


Une autre groupe a aussi présenté ça en parlant des points negatif, mais nous voluons vous présenter un autre point de vue. Il s’agit d’une vidéo qui démontre comment on peut utiliser des techniques pas vraiment compliqués pour créer une scène qui paraît réelle même si elle n’en est pas. Le film commence par montrer un frère et sa sœur, le jour d’anniversaire de la sœur. Il lui dit qu’il avait un cadeau pour elle et que c’était une surprise et il couvre son visage avec un tissu noir. Le frère ensuite conduit une voiture vers sa sœur et l’écrase.


 

En réalité, le cameraman a utilisé une technique ici. Pour quelques secondes il a juste concentré sur le frère et la voiture pour nous distraire. Pendant ce temps on a remplacé la fille avec un mannequin. Donc ici la leçon est que <<voir, c’est croire>> n’est pas une réalité dans le monde d’aujourd’hui. On doit être capable de bien discerner le réelle de ce qui ne l’est pas.

 

''A MORE PERFECT DAY''


L281xH500_jpg_MORE_PERFECT_DAY-ff29c.jpg

 

 

Par contre, nous avons détesté l’œuvre « A More Perfect Day » créée par Sylvie Blocher. Vous pouvez la voir à l’entrée de cette exposition. Il s’agit d’une vidéo sur grand écran, un homme qui chante très mal avec sa guitare. Nous avons eu l’impression qu’il ne savait pas comment jouer de la guitare. C’était juste du bruit pur et en plus, son corps était partiellement maquillé en noir. C’était très bizarre.


 

Malheureusement, nous ne pouvons pas vous montrer les vidéos.


En conclusion, c’était une bonne expérience. C’était la première fois que nous avons visité une exposition comme ça. Pour nous, c’était une ouverture sur le monde d’art contemporain, qui contrairement à l’art classique est vivant et s’agit des thèmes du monde d’aujourd’hui.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by LBarrai - dans Ecrits divers
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 11:07
 


Depuis la création du métier d'ingénieur, il a besoin de connaissances techniques mais cela ne suffit pas : il doit aussi avoir des connaissances dans le domaine des sciences humaines.

C'est pourquoi dans la filière AMERINSA, nous avons des conférences spécifiques sur des sujets de culture et civilisation.

Le mercredi 15 octobre 2009, nous avons pu rencontrer deux poètes d'Amérique du Sud :

 

Ana Maria SHUA d'Argentine

Alejandro ZAMBRA du Chili

 

et nous vous les présentons ci-dessous.

 

Erik Cornelsen -groupe Amer3

 

 

 

 

Ana Maria SHUA




 

Ecrivaine argentine, elle est née à Buenos Aires en 1951.

Elle fait partie de la dernière génération des écrivains du genre des « mini-fictions ».

Son premier roman « soy patiente » a reçu le premier prix du concours international de narration en Argentine.

En 1998, elle a commencé à écrire des livres pour enfants.

Ses deux premiers romans ont été adaptés au cinéma.

Après avoir publié plus de 10 livres depuis les années soixante, elle vient de publier sa dernière oeuvre : « botanique du chaos », c'est son premier ouvrage publié en France.

D'après elle, elle préfère traiter des thèmes comme la mort, l'érotisme et la médecine.




 

Tomas Rojas – groupe Amer3

 

 

 

Repost 0
Published by barbara - dans Ecrits divers
commenter cet article

Les Étudiants De Fle De L'insa

  • : Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon
  • : Nous sommes étudiants ingénieurs à l'INSA de LYON et nous apprenons le français ! Ce blog nous permet d'écrire en français, d'échanger nos impressions sur la France, de parler de nos pays d'origine... bref, de nous perfectionner en nous distrayant !
  • Contact


 

Les motivés de l’INSA !

Rechercher

Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon

Archives

CHANSONS