Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 13:48

Je pense qu'il y q beaucoup de choses à trouver au Mexique que la France n'a pas.

Le plus important c'est la cuisine. Au Mexique, nous avons tacos, enchiladas, sopes, etc., tous fait de tortilla. Je pense que la cuisine mexicaine est exquise.

Nous avons aussi plus de travail pour les gens. Par exemple, il y a une personne qui aide à utiliser la pompe à essence, une personne qui met les courses dans un sac au supermarché.

Aussi c'est plus normal d'avoir une employée ménagère parce que ce n'est pas trop cher.

Les supermarchés au Mexique sont ouverts le dimanche et nous avons la possibilité d'acheter des trucs.

Par contre, au Mexique, le transport manque d'efficacité.

Je pense qu' au Mexique nous n'avons pas de la même manière de penser. Il y a plus d'ignorance et de têtes dures.

Le Mexique a autant de belles choses que la France.

Repost 0
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 13:43

Comme les français, les singapouriens adorent manger. Mais les moyens et habitudes en france, des gens qui fait la cuisine sont très diffèrentes des singapouriens.

Il y a beaucoup de marchés à singapour qui ne vendent pas de choses celles-là en france. à singapour, dans les marchés, on peut trouver beaucoup de petit ètales où se vendent des cuisines diffèrentes. Et plupart des étales vendent des plats qui sont épicés. Le plus célèbre de singapour est, je pense "le riz au poulet". C'est un plat qui vient du sude de la chine, maos il est un peu modifié adapter au gôut singapourien. On peut trouver, aussi, beaucoup de norriture en nouilles chinoises et malaises, mais celles-là ne peut pas être trouvera en france. J'en cherche en france, mais je ne trouve rien. C'est difficile à trouver les nouilles en france.

Des autres choses qu'on ne peut pas trouver en france, mais qui existe à singapour: les trains qui s'élevent au-dessus de la terre, le "durian", les blanchisseries se trouvent en dehors des appartements, etc.

Et j'ai réalisé qu'il n'y a pas de "bonnes" en france. à singapour, des gens emploient des étrangers pour les aider domestiment. C'est une culture j'ai entendu (de mes professeurs français à singapour), ce que c'est inacceptabke en france. Mais à singapour, la culture des "bonnes" est très commune.

Pour récapituler, je pense que les gens dans ces pays vivent différemment. Et les choses les gens faisent sont diffèrentes aussi. Alors, il y a aussi beaucoup de choses à singapour qu'on ne trouve pas en france.

Repost 0
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 13:40

En Finlande il y a un groupe d'activistes qui défend les droits des animaux et qui essaie d'augmenter la connaissance des gens.

Aujourd'hui l'activisme concentre contre les formes d'agriculture qui exploitent les animaux. Les autres choses importantes sont les combats contre les élevages des animaux à fourrure et les expérimentations sur les animaux. 

L'activisme est fait grâce à des campagnes qui augmentent la visibilité dans les média et grâce à des essais d'influencer les politiciens. Mais il y a aussi les actions illégales; l'instrusion dans les élevages d'animaux à fourrure at dans des laboratoires. Les animaux sont libérés ou les fourrures des animaux sont salies avec des couleurs.

Repost 0
Published by barbara - dans RésistanceS
commenter cet article
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 08:53

...à la "Amélie Poulain"...

J'AIME...JE N'AIME PAS...

 

J'AIME :

  • j'aime garder dans mon sac tous les papiers et un jour les jeter sans les lire (Sonia)
  • j'aime par une chaude journée d'été ressentir des gouttes de pluie sur ma peau (Arne)
  • j'aime la sensation de l'épuisement après le jogging (Arne)
  • j'aime voir comment les rayons de lumière entrent dans la chambre et pouvoir regarder la poussière voler (Jonathan)
  • j'aime l'odeur des brioches nouvellement faites dans la boulangerie le matin (Rosalia) 
  • j'aime tomber au soleil après déjeuner pour faire la sieste (Rosalia)
  • j'aime voir les rayons de soleil qui tombent dans la mer pendant une tempête d'été (Rosalia) 
  • j'aime manger la mousse de mon cappucino à la cuillère d'abord, et après seulement, boire le cappucino (Mareike) 
  • j'aime décorer les gâteaux fait maison (Mareike)
  • j'aime me lever tôt le matin et voir les animaux en faisant du jogging à travers le parc du chateau de Karlsruhe (Mareike)
  • j'aime me promener ou marcher dans l'obscurité (Pablo)
  • j'aime regarder des vieilles photos de la famille (Pablo)
  • j'aime courir pour aller aux lieux où je suis en retard (Nacho)
  • j'aime dessiner le visage des personnes avec des expressions déprime (André)
  • j'aime prendre dans mes bras quelqu'un qui porte le parfum << Florata em Blue >> (André)
  • j'aime changer les mots des chansons très connues (André)
  • j'aime manger de la pizza au chocolat (Rafaël)
  • j'aime sentir l'odeur des plantes quand il pleut (Gonzalo)
  • j'aime glisser sur la pelouse (Gonzalo)
  • j'aime l'odeur de l'orange quand on la pèle (Javier)
  • j'aime la musique obscure que les autres personnes n'ont pas encore écoutée (ludwik) 
  • j'aime boire du vin avec mes amis et chanter les chansons de Ben Folds (ludwik)

     

JE N'AIME PAS :

  • je n'aime pas appeller quelqu'un par son surnom quand je ne le connais pas bien (Sonia)
  • je n'aime pas dormir avec les portes de l'amoire ouvertes (Sonia)
  • je n'aime pas griffer un tableau ou un surface rugueuse avec les ongles (Arne)
  • je n'aime pas quand on marche sur la plage les pieds nus et que le sable crisse sous les pieds (Arne)
  • je n'aime pas les personnes qui aiment se changer et être nus pendant longtemps à la gym (Nacho)
  • je n'aime pas aller au supermarché et trouver tous les légumes sous-vide (André)
  • je n'aime pas écouter des adultes parler à des enfants comme s'ils étaient encore des enfants (André)
  • je n'aime pas entendre mon colocataire chanter indéfiniment sa musique indienne (André)
  • je n'aime pas quand quelqu'un met mes choses dans un lieu différent auquel je suis habitué (Rafaël)
  • je n'aime pas n'avoir rien à faire (Veronika)je n'aime pas laisser des messages sur un répondeur (Pablo)
  • je n'aime pas marcher a côté d'un inconnu (Pablo)
  • je n'aime pas porter des chaussures neuves (Pablo)
  • je n'aime pas manger de la glace et éprouver la sensation que mon cerveau se congèle (Jonathan)
  • je n'aime pas rencontrer des personnes que je connais et ne pas pouvoir me souvenir de leur prénom (Jonathan)
  • je n'aime pas avoir à sortir couloir à minuit pour aller aux toilettes parce que nous n'avons pas un cabinet dans notre chambre (Rosalia)
  • je n'aime pas les rayons du soleil qui pénétrent le matin quand tu es encore dans ton lit avant que tu te lèves (Rosalia)
  • je n'aime pas sentir le sable dans ma bouche (Gonzalo)
  • je n'aime pas être dans une voiture roulant avec les vitres descendues  (Gonzalo) 
  • je n'aime pas ne pas avoir une deuxième serviette pour sécher mes pieds après avoir pris une douche (Mareike)
  • je n'aime pas l'odeur d'une voiture neuve (Javier)
  • je n'aime pas les groupes de musique qui ont les chansons qui sont toujours les même (Ludwik)
  • je n'aime pas les clichés dans les films et les histoires (Ludwik)
  • je n'aime pas avoir beaucoup de mousse dans la bière (Javier)
  • je n'aime pas me trouver avec un "cani" dans la rue (Javier)

 

 

Chers étudiants, vous aussi laissez vos "j'aime... je n'aime pas..." en cliquant sur commentaires. Nous les publierons sur le blog.

 

Repost 0
Published by COLLECTIF gr 10 Barbara - dans Ecrits sur objectifs linguistiques
commenter cet article
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 20:49

L’acte de révolution le plus connu dans l’histoire de Porto Rico est Le Cri de Lares.  Le 23 septembre en 1868 les portoricains ont réussi à prendre la ville de Lares des espagnoles. Le gouvernement espagnol avait contrôlé Porto Rico jusqu'à 1898 quand les Etats-Unis ont gagné Porto Rico, Cuba et Guam pendant la guerre Hispano- Américaine.

            Les gens de Porto Rico n’étaient pas contents avec leurs situations sociales, politiques et économiques avant le premier acte de révolution. Les portoricains n’avaient pas le droit d’être officiels de l’armée, du gouvernement ou de l’église. Les espagnols traitaient les portoricains comme des esclaves,qui  malheureusement étaient obligés de vivre dans la peur. La situation économique à Porto Rico n’était pas très bonne à ce moment -là à cause de l’ouragan San Narciso qui est venu à Porto Rico en 1867. Cet ouragan a ruiné les récoltes qui avaient été la plupart du revenu pour les portoricains et les hauts impôts et taxes des espagnols n’avaient pas aidé la situation.

Pour toutes ses raisons les portoricains ont fait un acte de résistance. Mais malheureusement les espagnols ont réussi à reprendre la ville de Lares. Mais grâce à ces actes le gouvernement espagnol ont donné plus de  droits aux portoricains.

 

Repost 0
Published by Dalibel Bravo - dans RésistanceS
commenter cet article
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 20:39

       La France et les français ont un goût très particulier. Les épices ici sont très différentes des épices à Puerto Rico . En France il n’y a pas d'Adobo qui est un ingrédient très important pour cuisiner la viande. En France il n’y a pas de « Tostones », « Mofongo » et « Amarrillos » qui sont des plats typiques de Puerto Rico qui contiennent des bananes plantins.

         Maintenant à Puerto Rico il y a du soleil et le ciel n’est pas jamais noir comme en France en ce moment. On peut aller à la plage toute l’année et en France cela n’est pas possible. J’ai besoin de soleil et de chaleur.


 

Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 23:38

Pour le moment, je ne me souviens que de trois clichés mexicains sur les français.

1. Les français se lavent peu, ainsi ils émettent une odeur particulière. Mais, nous ne savions pas que ça remonte à l´epoque d´un roi en particulier dont le médesin a dit que l´eau apportait beaucoup de maladies... et qui a inventé la "propreté sèche"

2. Les français achétent des fruits et des légumes dans les petits marchés qui se trouvent dans les rues françaises. Et c´est vrai, tous les dimanches, il y a beaucoup de personnes sur le quai du Rhône.

3. Les français boivent du vin tout le temps. Chose qui est vraie aussi mais ils boivent seulement quand ils mangent, pas tout le temps.

Merci pour l´attention.
A bientôt
Isabela

 


A
 PROPOS DU VIN EUROPEEN EN DANGER : lire la pétition ici : 

http://www.contrelesnaufrageursduvin.org/ 

 

Repost 0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 20:40

 Les clichés sur la France

Au Mexique les gens pensent que les français ne se lavent pas. C’est ça, le cliché le plus grand que les mexicains ont sur les français, et par conséquence, la plupart des gens du Mexique disent que les français sentent mauvais.

Une autre cliché que les mexicains ont sur les français c’est que les français fument beaucoup.

En plus, les mexicains disent que les français sont frois, mais ils disent ça sur tout les gens d’Europe, pas seulement les français. Les mexicains disent aussi que les français mangent seulement des baguettes, du fromage et qu’ils boivent seulement du vin.

Finalement, les mexicains pensent que les femmes de France ne se rasent pas et que la plupart des hommes sont homosexuels.

 

Les clichés sur le Mexique

Tout le monde dit qu’en Mexique il y a beaucoup de machisme, c’est à dire, que les femmes font ce que les hommes disent.

Aux EUA, les gens disent que les mexicains mangent seulement des haricots et tout le monde dit aussi que les mexicains boivent beaucoup de “tequila”.

En plus, tout le monde pense que tous les mexicains portent de chapeau et des bottes, et que tous les mexicains ont un cheval. Une autre chose que les gens disent sur le Mexique c’est que le piment plait beaucoup aux mexicains.

Finalement, Tiziano Ferro dit que toutes les femmes mexicaines ont de la moustache.

Repost 0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 08:09


           J'étais allé en France deux fois avant d'arriver lundi dernier à l'INSA, alors j’étais déjà habitué en quelque sorte au style de vie des français.  Mais ce qui suit sont mes impressions et les petites différences entre la vie américaine et la vie française, et les particularités françaises que j’ai remarquées.

            D’abord, le petit déjeuner français est assez différent du petit déjeuner américain.  Les français mangent d’habitude des tartines, du jus de fruit, des petits pains, comme un croissant ou un pain au raisin, et une boisson chaude comme le lait chaud, le chocolat chaud, et surtout le café.  Aux Etats-Unis, bien entendu les régimes varient d’une personne à l’autre, mais la plupart des gens aux Etats-Unis mangent des céréales le matin, par exemple, les Cheerios, les corn-flakes, les Chex, etc.  Je sais que beaucoup de gens en France mangent des céréales pour le petit déjeuner, mais je dirais qu’il est plus commun aux Etats-Unis, et plus caractéristique du petit déjeuner américain.  Aussi, souvent pour le petit déjeuner américain on mange de la viande : des saucisses, du bacon, ou des œufs.  Je n’ai jamais vu un français manger de la viande le matin.  Troisième différence entre les petits déjeuners : aux Etats-Unis on mange de temps à autre des « pancakes » et des gaufres pour le petit déjeuner.  Je crois que les « pancakes » sont peu commun en France, sauf sous forme des crèpes, et les gaufres sont mangées comme un dessert.

            J’ai aussi observé qu’il y a une différence entre les salles de bain françaises et celles des américains.  Aux Etats-Unis, les toilettes se trouvent d’habitude dans la salle de bain avec le lavabo, alors qu’en France, les toilettes se trouvent dans le W.C, qui est une salle différente de la salle de bain.  Aussi, dans plusieurs hôtels et ici à l’INSA, j’ai remarqué que les douches ont des têtes de douche qui sont capable d’être détachées du mur et qui sont souvent posées en-dessous des épaules d’une personne de taille moyenne.  Je trouve que la plupart des douches aux Etats-Unis ont des têtes de douches qui sont attachées au mur et qui se posent au dessus des épaules d’une personne de taille moyenne.
Brian Blosser, USA


  Je suis arrivé en France il n'y a qu'une semaine, et les différences entre la France et les Etats-Unis sont toujours très évidentes dans mon esprit. D'abord, on se rend compte des différences entre les gens, comme celles des manières et des habitudes. Par exemple, les gens dans la rue en France sont en général très polis. C'est vrai que c'est un peu forcé de temps en temps, et qu'on peut toujours trouver un Français qui ne veut pas aider un étranger. Mais pour la plupart, on entend beaucoup de "bonjour", "merci", et "de rien" dans la rue. On ne trouve pas cette politesse assez souvent en Amérique, à mon avis.

Les gens français me semblent aussi plus élevés quant aux langues étrangères. Chaque Français que j'ai rencontré sait parler anglais, et j'ai trouvé plusieurs polyglottes parmi les étudiants de l'INSA qui peuvent parler trois ou quatre langues assez couramment. Aux Etats-Unis, on est obligé de n'apprendre qu'une langue, l'anglais. Ensuite, on voit les différences entre les coutumes des pays.

Quant à la nourriture, les Français mangent beaucoup de pain, en particulier avec chaque repas. Ils mangent aussi des animaux différents comme le mouton, ce qu'on ne mange pas souvent en Amérique. De plus, les Français boivent de l'alcool et fument plus souvent que les Américains. J'étais très surpris de voir le grand système de transport ici à Lyon. Le Tramway, le métro, et l'autobus sont toujours plein de gens, et c'est assez bon marché. Il y a même des vélos qui coûtent 1€ qu'on peut utiliser pendant une semaine entière. Il n'y a rien comme cela aux Etats-Unis.
Scott, américain


Les deux principales différences entre le Brésil et la France sont le climat et la societé.

Dans les rues, les personnes conduisant les voitures s'arrêtent quand un piéton va traverser la rue. Au Brésil cela n'existe pas. Dans les magasins et petites sandwicheries, les personnes sont moins polies que celles qui travaillent dans des magasins/restaurants au Brésil.

Les horaires en France sont aussi differents du Brésil. Le commerce au Brésil reste ouvert pendant plus longtemps. Par exemple, le supermarché à Villeurbanne ferme à 20:00. Au Brésil, les supermarchés ferment vers 23:00/00:00.
Fernando, Brésilien

 

Il y a beaucoup de choses à Lyon qui ne ressemblent pas à Curitiba. La Part Dieu est toujours plein et il y a des magasins où personne ne peut manger assis. La violence est très petite ici et le transport public est bon, mais un peu cher. Dans les magasins, le vendeur a beaucoup de travail et on doit toujours le chercher. Il y a beaucoup de bars où on peut entrer sans payer mais ils sont pleins et si on arrive tard on ne peut pas entrer. Quand il est tard dans un bar la sécurité nous expulse sans éducation et très rapidement.
Christiano, Brésil

Repost 0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 23:58

 

Les indiens américains ont tenté de résister aux avances lentes mais fermes des colons des treize colonies originales des Etats-Unis, et après ils ont tenté de résister aux avances des pionniers du XIX siècle, aidé par le gouvernement américain. 

 

 

Aussi, pendant la fin du XVIII siècle et le début du XIX, il y avait quelques tentatives de libérer des groupes d'esclaves, mené par les esclaves eux-mêmes et aussi par des hommes libres.  Quelques exemples sont la révolte mené par l’esclave Nat Turner en 1831 en Virginie, et  la tentative de l’abolitionniste blanc John Brown de provoquer un soulèvement d'esclaves en 1857. 

 

 

Dans les années soixante et soixante-dix du XX siècle, il y avait de nombreuses manifestations organisées par des étudiants et des pacifistes contre la guerre en Viêt-nam.  Par exemple, en 1969 une manifestation de 250.000 personnes s’organise à Washington D.C. en réaction au massacre de My Lai, où l’armée américaine a tué de nombreux civils vietnamiens. 

 

Repost 0
Published by Brian - dans RésistanceS
commenter cet article

Les Étudiants De Fle De L'insa

  • : Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon
  • : Nous sommes étudiants ingénieurs à l'INSA de LYON et nous apprenons le français ! Ce blog nous permet d'écrire en français, d'échanger nos impressions sur la France, de parler de nos pays d'origine... bref, de nous perfectionner en nous distrayant !
  • Contact


 

Les motivés de l’INSA !

Rechercher

Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon

Archives

CHANSONS