Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 23:35

 

 

"SEGO ET SARKO SONT DANS UN BATEAU..."

 

Un film de Karl Zero

 

 

RÉSUMÉ DU FILM

Ce film est sur les candidats aux élections présidentielles qui ont eu lieu pendant l'année 2007. C'est une approche humoristique de la carrière politique, la façon de parler en public et surtout les points forts et faibles de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, les deux plus forts représentants de l'électorat français.

Karl Zero c'est le journaliste qui nous présente ce documentaire. Il commence avec quelques questions posées par Karl Zéro lui-même : pourquoi ils veulent être président ? Est-ce qu'ils sont sincères quand ils parlent à la TV ? Tout de suite on va découvrir les réponses...

Depuis quand ils voulaient être président de la République Française ? Dans le cas de Nicolas Sarkozy il a pris cette décision lorsqu'il avait huit ans. Quand il réussit à être ministre, il est considéré comme le protégé de Jacques Chirac. Mais il soutient l’ex-premier ministre pour les élections de 1997, Édouard Balladur, qui perd contre Jacques Chirac au premier tour, et ça dérange beaucoup son image publique. Mais il réussit à remonter une nouvelle fois jusqu'au poste de ministre de l’Intérieur.

Ségolène Royal, elle préfère ne pas parler de ses buts, car elle n'avait jamais dit qu'elle prétendait être Premier Ministre jusqu'à sa candidature en 2007. Elle a été ministre de l'Environnement où elle a été remarquée à cause de son charisme. Mais elle a été aussi critiquée pour ses discours quelque fois trop féministes.

Pendant la campagne électorale en 2007 il y a eu des scandales sur la vie personnelle de Nicolas Sarkozy. Une distance avec sa femme, Cécilia Sarkozy, appelée avec humour "la femme fatale" par les journaux de l'époque. Par contre, Ségolène Royal a une famille exemplaire avec un autre homme politique important de gauche, François Hollande, et leurs quatre enfants.

Mais ce qui est le plus remarquable dans ce documentaire est l'approche critique des discours qu'ils font. Par exemple Sarkozy utilise souvent la phrase « Moi, je suis assis là parce que j'ai beaucoup travaillé, pas par hasard ». Ségolène Royal, elle, aime bien baser son discours sur l'égalité entre hommes et femmes, et prendre le rôle de révolutionnaire féministe.

Toutefois il y a aussi des contradictions. Lorsqu'ils ont démarré leurs carrières politiques, ils avaient d’autres idées. Par exemple au début, Sarkozy disait qu'il n'aimait pas l'immigration, il disait tout énervé "on veut l'immigration 0". De plus il refusait l'idée des familles de couples homosexuels (familles homoparentales). Ségolène Royal, il y a eu des fois où elle ne savait pas comment se sortir de questions comme par exemple "si vous êtes Ministre de l'Environnement et aimez les animaux, pourquoi n'interdisez-vous pas la chasse en France?".

C'est grâce au travail de Karl Zéro qu’on connaît la personnalité des candidats. On peut remarquer les point forts de chaque candidat : Sarkozy est très bon pour débattre, pour se rapprocher du peuple et se révéler dans les situations difficiles, on peut prétendre qu'il est très convaincant. Quant à Royal, elle, a une beauté charismatique, elle a l'air d'être très sincère et parler avec le coeur, elle peut donner de bonnes répliques sans aucune violence en respectant ses adversaires.

 

CRITIQUE PERSONNELLE

A mon avis, Karl Zéro est vraiment un journaliste fantastique. Il a résumé la façon de faire de la politique de ces deux grandes personnalités, en ajoutant discrétement sa propre opinion, et surtout sans perdre le sens de l´humour.

Or ce n'est pas une idée exacte du panorama politique d'aujourd'hui en France. Les images qu'on voit, certains discours remontent jusqu'en 1980, alors c'est une version un peu démodée et distordue des politiques.

En plus, j'ai l'impression que l'auteur veut donner une image déterminée de chacun. C'est-à-dire, Sarkozy est dur et agressif, il aime bien parler de sa carrière et il idolâtre le système américain. De l'autre côté, Ségolène est douce, elle n'a pas une forte personnalité et sa popularité est due à sa beauté.

Quant à moi, je pense que c'est un bon documentaire pour rigoler et s'amuser, pour connaître des curiosités sur les politiques et leurs personnalités. Toutefois, ce n’est pas la meilleure représentation de la politique française.

Pere

 

Liens sur le film et sur Karl Zero :

- http://leweb2zero.tv/ 

- http://leweb2zero.tv/video/karl_0745e2c52b20b41 

- http://www.lejt2zero.fr/ 

 

 

 VISITEZ CE NOUVEAU SITE !

le français par le cinéma

 

Repost 0
Published by Pere Escortell Mut - dans Ecrits sur objectifs linguistiques
commenter cet article
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 23:00

 

le_peuple_migrateur.jpg

hibou-copie-1.gifLe Peuple Migrateur n’est ni un film, ni un documentaire, c’est l’histoire de nombreux personnages qui montrent leurs vies et leurs luttes pour survivre. Ce n’est pas une histoire d’amour ou une comédie, c’est une histoire d’engagement d’un groupe d’oiseaux pour arriver à leur destination. Pendant leur voyage, ils trouveront plusieurs obstacles et problèmes qu’ils devront surmonter pour atteindre leurs objectifs. Le film est le produit de l’inspiration du Canadien Bill Lishman qui a été le premier homme à voler avec des oies et filmer son expérience. Dans ce film, la forme documentaire et la forme fiction sont mélangées. La forme documentaire est représentée par la narration des faits et actions, et la forme fiction est la présentation symbolique du voyage et des sentiments des oiseaux. On peut observer aussi la conduite des différents oiseaux, les habitudes alimentaires, les rituels d’accouplements, etc.

 

Le peuple migrateur est aussi un film de Jacques Perrin, co-réalisateur avec Jacques Cluzaud et Michel Debats. Mais un total de 150 personnes ont été nécessaires pour la réalisation de ce film. Ensuite, on présente une courte biographie de l’homme le plus influent du Peuple Migrateur.

 

Le réalisateur : Jacques Perrin

Jacques-Perrin.jpgIl est né à Paris le 17 juillet 1941. Fils d'un régisseur à la Comédie-Française et d'une comédienne, Jacques a été toujours fasciné par le monde du cinéma et du théâtre. Il a commencé ses études au conservatoire d’art dramatique, mais il n’est pas resté longtemps. Il a décidé de quitter sa formation pour commencer à travailler directement au cinéma. Son premier début au cinéma a été dans le film « La Peau de l’ours » de Claude Boissol en 1957, mais son premier rôle important au cinéma a été « La Fille à la Valise » de Valerio Zurlini en 1960 et dans le « Journal Intime » en 1962 où il a représenté l’image d’un jeune adolescent romantique qui s’appelait Lorenzo Feinardi. Finalement ses efforts son récompensés à Venise en 1965 où il obtient le prix d’interprétation pour « Un homme à moitié » de Vittorio De Sicca.

 

Jacques Perrin est devenu un brillant homme d’affaires et en 1966 àMicrocosmos, le peuple de l'herbe l’âge de 25 ans il fonde sa propre société de production « Reggane Films ». De cette manière, il est devenu un grand producteur du cinéma français. Parmi les documentaires les plus importants, on a : « Le peuple singe », « Microcosmos, le peuple de l’herbe » (1995) qui lui donne le César du meilleur producteur, « Himalaya l’enfance d’un chef » (1999) et « le Peuple Migrateur » (2001). Mais il a continué à participer comme acteur dans différents films, parmi les plus récents, on a : “Là-haut, un roi au-dessus des nuages” de Pierre Schoendoerffer (2004) et “Les Choristes” (visitez la fiche du blog !) de Christophe Barretier. Ensuite, je vous présente les principaux éléments de ce documentaire grandiose.

 


Des acteurs particuliers : les oiseaux

Les oiseaux sont les personnages principaux de ce film.
Ils font de grands exploits pour la continuité de leur espèce. Ils réalisent des voyages de milliers de kilomètres, traversent les océans, les déserts, les espaces urbains, volent à la même altitude que les plus grandes montagnes du monde, affrontent les changements du climat, la pollution, etc.


En d’autres mots, ils font
la migration
 : « La migration des oiseaux est un mouvement saisonnier annuel observé chez de très nombreuses espèces d'oiseaux. Ce déplacement est, par exemple, une manière pour ces espèces d'échapper à un changement d'habitat ou une baisse de disponibilité de nourriture liée aux rigueurs d'un climat défavorable, mais peut aussi s'interpréter comme une maximisation des chances de reproduction. »

 

Leurs voyages sont des luttes contre la nature pour chercher de vastes espaces où ils se reproduiront. Ils peuvent voler sans arrêt nuit et jour et ils utilisent les étoiles, le soleil et le champ magnétique terrestre pour se guider vers leur destination. Ils doivent aussi faire une préparation préliminaire avant de partir. Ils doivent avoir les réserves d’énergies nécessaires pour réussir leurs longs voyages. Mais tous les oiseaux qu’on observe dans ce film ne font pas la migration. Les réalisateurs ont filmé aussi les habitudes et la conduite de certaines espèces qui réalisent seulement des déplacements erratiques comme le cas de l’ara bleu et le condor des Andes.

 

Exemples de migrations :

- La Sterne Arctique : fait la plus longue des migrations (36000 Km) de pôle à pôle.

- Le Bernache Nonnette : migration de 2500 Km de l’Arctique vers la France, l’Angleterre et le Danemark.

- Le Bernache du Canada : entre 500-3000 Km du nord du Canada au sud des États-Unis.

- Le Pélican Blanc d'Afrique : environ 4000 Km en l’Afrique et le Moyen-Orient.

- L’oie à tête barrée : réalise la plus grande épreuve migratoire → traverser les montagnes de l’Himalaya (3000 Km).

Exemples curieux de comportement :

chouette00.gif- Dans le film il y a une scène où les oiseaux, fatigués de voler contre le vent pendant qu’ils traversaient l’océan, ont trouvé un bateau militaire au milieu de la mer. Ils ont décidé de se poser sur le bateau pour se reposer un peu du voyage.

- Le retardataire. Dans presque tous les groupes d’oiseaux migrateurs, il y a un membre qui est tout le temps le dernier et qui arrive toujours en retard aux différentes destinations.

- Il y a un groupe d’oiseaux migrateurs qui doivent traverser une zone industrielle terriblement polluée, et ils s’arrêtent toujours dans cet endroit pour se reposer.

 


Les lieux de tournage :

Pour la réalisation de ce documentaire, plus de 75 lieux de tournages sur les cinq continents du monde ont été utilisés par les réalisateurs. Dans ce film, on peut trouver des scènes d’endroits et de paysages de différents pays et régions comme : Île Crozet (Antarctique), Bylot (Nord du Canada), Alaska, Vietnam, Pérou, Mauritanie, Kenya, Japon, Islande, Inde, Falklands, Chine

 au-dessus du Mont St Michel


Moyens Techniques :

Le tournage de ce film a représenté un grand défi et les réalisateurs ont dû trouver des méthodes et des techniques uniques et créatives pour surmonter tous les obstacles et les difficultés. Le principal problème était de trouver une manière de filmer les oiseaux quand ils volaient et le faire le plus proche possible sans leur faire peur. Mais les réalisateurs devaient aussi tenir compte des modifications du climat comme les rafales du vent, les changements de température et la pluie qui a représenté des grands obstacles pour la réalisation de ce documentaire.

 

De cette manière, toutes les méthodes traditionnelles qui sont normalement utilisées au cinéma n’étaient pas adéquates. Il n'était pas possible d’utiliser les avions ou les hélicoptères habituels parce qu’ils pourraient faire peur aux oiseaux par le souffle et le bruit générés. Par conséquent ils ont investi des moyens techniques et des ressources humaines et financières nécessaires pour créer des prototypes qui seraient utilisés pour le tournage du film. Ils ont créé une dizaine de machines uniques, mais cinq de ces prototypes seraient utilisés plus souvent autour du monde. Chaque prototype a été créé pour répondre à un besoin de tournage différent (tournage aquatique, tournage en conditions extrêmes) et pour répondre aussi aux changements dynamiques des scénarios.

 

Parmi les prototypes les plus utilisés :

- L’ULCam-Skypod : est un appareil qui permet de réaliser en vol des images cinématographiques avec un système de caméra gyrostabilisé. Il a été situé sur un ULM (Ultra Léger Motorisé) pour faire des prises de vues vers le bas et vers l’arrière.

- L’ULM Place-Avant : est un ultra léger motorisé qui a été développé pour répondre aux besoins spécifiques du film. Ce prototype permet de placer l’opérateur à l’avant de l’aéroplane. Donc il facilite la réalisation de scènes aériennes parce qu’il donne un rang de 240 degrés de visualisation.

- le Cinéparamoteur : le cinéparamoteur a été créé pour suivre le vol des oiseaux en plané. Il est composé d’une voile de parapente, d’un moteur, d’un chariot et d’un système de prise de vue spécialement adapté.

- le Polypode : est un robot mobile qui est guidé par radio et qui permet de filmer sur l’estran et aussi sur la neige. L’objectif principal était de créer un robot très silencieux qui pourrait filmer vraiment près des oiseaux sans les perturber.

- le Prototype Voiture : le prototype est capable de se déplacer à grande vitesse sur différents terrains. Il est composé d’une structure flexible qui permet à l’opérateur de se situer le plus proche possible du sol et de filmer dans une grande variété d’angles.

 

Critique personnelle :

Le peuple migrateur est un documentaire ambitieux qui cherche à raconter l’histoire d’un groupe d’oiseaux qui réalisent un voyage migratoire. Le concept du film est intéressant, mais à mon avis il n’est pas assez bien développé. J’espérais regarder l’histoire d’un seul groupe d’oiseaux qui lutteraient contre divers obstacles afin d’arriver à leur destination finale, où l’on pourrait observer aussi leurs différents comportements et conduites.

 

Néanmoins on est en présence du mélange des dizaines d’histoires de différentes espèces d’oiseaux. De cette manière, on ne se concentre pas sur un seul groupe et on a l’impression d’être un peu perdu dans le film. Mais on ne peut pas mépriser la grande valeur artistique au niveau de la photographie, les séquences qui sont en harmonie avec la musique et le grand travail scientifique qui a été réalisé pour ce film. Bien que le peuple migrateur soit un peu vague parce qu’il n’y a pas un point focal dans le film, il mérite beaucoup d’honneur et de respect par le grand effort qui était nécessaire pour la réalisation de ce documentaire.

 

ani53.gifÀ mon avis, c’est un bon film, mais si vous voulez regarder un superbe documentaire, je vous recommande aussi « La Marche de l’Empereur » de Luc Jacquet.

 

Auteur : Jonathan Rivas

 

 

Sitographie internet :

animaux_186.gif
[Site officiel du film]
http://www.bacfilms.com/site/peuple/ 


Très beau site, avec beaucoup de pages intéressantes à visiter : 
l'interview de Jacques Perrin, des extraits de la musique (Bruno Coulais, mais aussi Nick Cave), vidéos, diaporamas, infos sur chaque espce d'oiseaux, le making-of du tournage, etc.


[Sites sur le film]

- http://en.wikipedia.org/wiki/Le_Peuple_Migrateur 

- http://www.ecrannoir.fr/films/01/peuplemigrateur/tournage.htm

- http://www.imdb.com/title/tt0301727/ 


[Biographie de Jacques Perrin]

- http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=33536

- http://fr.movies.yahoo.com/artists/p/jacques-perrin/biography-4302.html


[Migration des Oiseaux] http://fr.wikipedia.org/wiki/Migration_des_oiseaux


Repost 0
Published by Jonathan Rivas - dans Culture
commenter cet article
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 22:47

 

Le film  « Le Labyrinthe de Pan » n’est pas un conte de fées ordinaire. C’est impitoyable, triste, bizarre et enfin, aigre-doux. Il n’y a pas une fin heureuse ni une fin qui explique tout. Mais ce sont toutes ces qualités qui font du « Labyrinthe de Pan » un film irrésistible et original.

 

L’histoire prend place en Espagne, à la fin de la deuxième guerre mondiale. La guerre civile d’Espagne se termine et les fascistes franquistes ont gagné, mais il y a encore les gorilles socialistes qui se battent contre les fascistes en se cachant dans les montagnes et les forêts. La mise au point est sur une petite fille, Ophélia. Sa mère, Cameran, a épousé un capitaine fasciste, qui commande une compagnie de soldats contre les gorilles. Elle est enceinte du fils du capitaine. Au commencement, elles déménagent à l’avant-poste du capitaine, où elles vont vivre. Ophélia y découvre un labyrinthe ancien et y rencontre un faune qui explique qu’elle, Ophélia, est la princesse Moanna, la princesse perdue d’un royaume passé. Il explique qu’elle peut retourner à son royaume par un portail mais avant qu’elle puisse le faire, elle doit prouver que son âme est encore pure. Il lui donne trois tâches à accomplir avant la prochaine pleine lune. Si elle les accomplit, elle  pourrait rejoindre ses parents dans son royaume.

 

En même temps, le film raconte l’histoire du capitaine Vidal et ses efforts pour exterminer les gorilles socialistes. Le capitaine est un homme brutal, qui croit complètement dans le gouvernement fasciste de Franco et qui fait son devoir sans remords ou pitié. Il est là pour éliminer les socialistes mais il ne sait pas que même dans son propre avant-poste il y a des personnes qui compatissent avec les rebelles et les aident.

 

Le film saute d’une histoire à l’autre. Ce mélange des deux complots donne au film une qualité surréaliste. La barbarie et la guerre se juxtaposent avec fantaisie pour montrer que les humains peuvent être aussi méchants et cruels que les voyous des contes de fées. Le réalisateur, Guillermo del Toro, mélange les deux mondes sans couture et les deux sont aussi convaincants. Le rythme du film est lent, mais le film n’est pas ennuyeux. Del Toro donne assez de temps pour développer chaque personnage au lieu de précipiter l’histoire. Le résultat est qu’à la fin du film, on ressent des fortes émotions pour chaque personnage. On déteste le capitaine, on compatit avec les gorilles, on pleure pour Ophélia. Quand un film peut évoquer les sentiments comme ça, on ne peut pas nier que c’est un très bon film.

Ludwik A. sobiesiak

 

Repost 0
Published by Ludwik A. sobiesiak - dans Culture
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 20:23
"Salut à toi" est une chanson écrite par le groupe de Rock français des années 80 les "Bérurier Noir", dit "les bérus". Cette chanson est un hymne à l'égalité entre tous les peuples, symbole d'une génération.
Voici le "Salut à toi" représentant les nationalités de notre groupe. Salut à vous !

Salut à vous !
 

Salut à toi, la Suédoise
Salut à toi,  la Chinoise
Salut à vous, les Mexicains
Salut à tous les Singapouriens,
Salut à tous les Brésiliens
Salut à vous, tous les Français
Salut à vous, tous les Américains du Sud
Salut à tous les Européens
Salut à tout le monde !

 

 
La vidéo des Ogres de Barback chantant 'Salut à toi'
Repost 0
Published by groupe 2 étudiants d'échange hiver (Aurélie) - dans Ecrits divers
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 09:55

Je vous présente un personnage du film "En avoir ou pas". Ce film a été tourné dans les rues de Lyon.

Elle s'appelle Alice et est un des personnages principaux du film avec Bruno. Elle vient du nord de la France et arrive seule à Lyon avec le train à la gare de Perrache. Elle va vivre dans un hôtel, où elle va connaître Bruno, Joseph et Annette. Sa chambre est très petite parce qu'elle n'a pas d'argent pour payer une autre chambre

Elle cherche du travail mais c'est très difficile parce qu'elle n'a pas fait d'études. Toute sa vie elle a voulu être chanteuse et sa chance n'est pas encore arrivée.
  
Alice a un petit jeu d'amour avec Bruno. 
Finalement elle trouve un travail et part de l'hôtel sans dire "au revoir" à Bruno.


A.Rovira



sur ce site : les films réalisés à Lyon !

Repost 0
Published by A.Rovira - dans Culture
commenter cet article
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 13:55

 

Comment sera le monde en 2050 ?

LIENS concernant le Futur Antérieur
- Les bons EXERCICES de Carmen pour pratiquer

- Une chanson de Carla Bruni "LA DERNIERE MINUTE"

- D'autres liens sur tous les FUTURS

 
En 2050, la dégradation de l'environnement arrivera à un point où une grande proportion de la population sur terre souffrira à cause de la pollution et de l'effet de serre. Les côtes des continents auront été inondées par les océans élevés. Les sécheresses seront la norme dans les régions agricoles, comme les Prairies Canadiennes. Les sources d'eau potable seront trop polluées pour boire sans purification extensive. Contrairement à la croyance de cette génération, la solution des problèmes environnementaux ne va pas venir avec l'avancement technologique. L'avancement technologique va aider, mais en 2050, les gouvernements du monde auront réalisé que sans une introduction de strictes lois mondiales pour protéger l'environnement, l'avancement technologique ne peut pas grand chose, et pas assez rapidement.


À cause de cette grave situation environnementale, les gouvernements de 2050 auront unanimement décidé d'imposer des restrictions sur le voyage, le tourisme et les autres activités qui ont un grand impact sur l'environnement. Beaucoup de loisirs et de libertés que nous apprécions aujourd'hui feront partie du passé. Je ne veux pas dire que les droits fondamentaux seront annulés. Mais les choses comme le voyage, l'usage de l'électricité et la consommation de l'eau seront toutes très contrôlées. Pour voyager, une personne devra recevoir l'autorisation du Bureau de Voyage Mondial. Ils décident si le voyage est nécessaire et ils calculent l'impact que le voyage aura sur la région. Le voyage sera autorisé seulement s'il a un impact environnemental minimal.


L'humanité aura tellement pollué les rivières et des lacs d'eau douce, de sorte qu’en 2050 l'eau potable sera rationnée


Le développement des systèmes de transport public auront été une grande priorité
pour les gouvernements afin de complètement éliminer les besoins pour une voiture. Bien qu'il y aura encore des situations où une voiture sera nécessaire, 98% des voyages dans les villes auront été remplacés par le transport public ou les autres moyens de locomotion, comme la bicyclette. entre les pays de monde. Le voyage par bateau sera interdit sauf si c'est un bateau à voile ou un bateau propulsé d'une façon qui a un effet minimal sur l'environnement. Le voyage par avion sera encore utilisé mais seulement pour les voyages les plus importants. Les autres voyages transcontinentaux et les transports de cargaison seront réalisés avec des zeppelins colossaux. Les zeppelins peuvent transporter plus de masse que les avions et leurs grandes superficies extérieures permettent l'installation de panneaux solaires pour la puissance. Les trains existeront encore, mais ils seront pour la plupart utilisés pour le transport de marchandises entre les villes et pour le transport public dans les villes.


Le monde de 2050 sera très différent oui, mais il sera aussi un monde plus mûr et plus responsable. Les peuples et les gouvernements du monde prendront finalement leurs responsabilités dans leurs actions et feront un vrai effort mondial pour sauver la planète.

 

Ludwik

L'Humanité va s'appauvrir et connaître la famine d'ici 2050


Selon les Nations Unies, l'humanité va passer de 6,5 milliards d'individus à 9,1 milliards d'individus d'ici 2050.



D'une année sur l'autre, les choses seront différentes car les gens auront changé. Nous pourrons voyager dans l'espace parce qu'un moyen de transport très rapide aura été inventé. Il n'y aura plus de pays différents parce que tous les pays se seront unis. On parlera tous la même langue. Dès que la Terre aura été complètement surpeuplée, personne n'habitera plus sur la Terre. Vous devrez choisir sur quelle planète vous voudrez habiter.

Il y aura beaucoup de nouvelles machines. Par exemple la voiture qui saura voler. Tout le monde devra avoir cette voiture parce que personne n'aura bâti de routes. La machine qui saura faire les devoirs, la machine pour les enfants mal élevés... La Terre aura été déclarée  "secteur sauvegardé" pour les animaux et la végétation. Sur la Terre il n'y aura pas plus de pollution.  Toute la pollution aura été exportée dans l'espace. Mais qui sait ce qu'il se passera dès que l'espace sera plein?
Veronika Snajdrova


ALLEZ VOIR CETTE LETTRE ECRITE EN 2070 !

 

 


Repost 0
Published by COLLECTIF groupe12 Barbara - dans Sciences et environnement
commenter cet article
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 12:46

Calendrier des coutumes finlandaises

 

·         En janvier on fait des feux d'artifices et on fond de l'étain pour prédire l'avenir.

 

·         En février il y a le Mardi gras et la semaine du carnaval quand les finlandais mangent de la soupe de pois et de la brioche avec de la confiture et de la crème fouettée. On fait aussi de la luge et on crie "longs lins". (C'est difficile à traduire.)

 

·         En mars ou avril, à Pâques, les enfants décorent des branches de saule, se déguisent en sorciers et font du porte-à-porte, remuent les branches et souhaitent "bonne année" et ont des bonbons. on mange aussi des "mämmi" qui sont faits de malt et de seigle et ressemblent à des crottes.

 

·         Le 1er avril on essaye de tromper tous les autres.

·         Le 1er mai on a la fête du travail et du monde académique. Les finlandais boivent beaucoup d'alcool. Spécialité: le vin mousseux et des pâtisseries spéciales. À la fin du mois de mai c’est la fête des mères.

·         Début juin les écoles ferment. Le 24 juin c'est la Saint-Jean, en Finlande : la fête du soleil de minuit. Au nord de la Finlande le soleil ne se couche pas du tout et au sud il n'y a pas de nuit noire. On allume des grands feux et on mange des saucisses. Tout le monde va à la campagne - les villes sont désertes.

 

·         Juillet, c'est le mois des vacances. Tout le monde va à la campagne encore ou dans des grands festivals de plein air. L'été finit le 25 juillet quand Jaakko jette une pierre froide dans le lac. Le 27 juillet c'est « le jour du grand dormeur ». Le dernier à se réveiller sera paresseux pendant l'année.

 

·         Il n'y a pas de fête en août... Les écoles réouvrent.

 

·         Rien en septembre sauf le jour de la Saint-Michel mais c'est très oublié.

 

·         En octobre le calendrier est aussi vide. On commémore un écrivain, Aleksis Kivi, le 10 octobre.

 

·         En novembre il y a la Toussaint quand on commémore les morts en silence et on allume des chandelles. Début novembre on fait la fête des pères.

 

·         En décembre : le 6 décembre, c'est la fête nationale. Il y a une grande fête chez le président et tout le monde la regarde à la télé. Le 13 décembre on fête Lucia, la porteuse de lumière. Le 24 décembre c'est noël. on mange beaucoup de jambon, de poisson salé, du gratin de chou-navet, du gratin de carotte, du gratin de pomme de terre édulcoré etc. Le Père Noël vient chez les gens et donne des cadeaux aux enfants. On allume beaucoup de bougies et on reste au calme avec la famille.

 

EMMI

 

Repost 0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 14:08

 

http://www.lepointdufle.net/p/comparaison.htm

 

COMPARATIF ET SUPERLATIF... LES DIFFERENCES ENTRE LE FRANCAIS ET LE FINNOIS

 

On a un comparatif et un superlatif réguliers en finnois comme en français, mais c'est un peu plus compliqué.

Quand on a la même quantité on le dit en finnois totalement comme en français.

 Par exemple : Mon père est aussi grand que moi = Isäni on yhtä iso kuin minä.

Donc, en français il y a aussi + adj. + que et en finnois il y a yhtä + adj. + kuin.

Quand quelqu'un a plus que quelqu'un d'autre il y a aussi la même idée mais on met la comparaison après le mot. On met -mpi après le mot qui est plus.

Par exemple: timide = ujo --> plus timide (que) = ujompi (kuin).

Au superlatif on met -in après le mot. Ex : le plus timide = ujoin.

En finnois, il y a aussi plusieurs formes différentes à cause des déclinaisons ou bien ce n'est pas aussi facile que ci-dessous. Au comparatif, si on a un mot avec deux syllabes qui finit avec a ou ä la  dernière lettre avant -mpi va être e.

Par exemple: aussi pauvre que, plus pauvre que = yhtä köyhä kuin, köyhempi kuin


Et si un mot finit par une consonne, on l'efface et après on ajoute quelque chose dans le mot. Il y a aussi beaucoup d'autres formes irrégulières dont on n'a pas de règles.

Par exemple:

court = lyhyt

plus court = lyhyempi

le plus court = lyhyin

riche = rikas

plus riche = rikkaampi (deux k et deux a bien qu'il n'y en ait pas dans le mot rikas)

le plus riche = rikkain (deux k, mais seulement un a)


La forme du mot va aussi changer si on a un pluriel, ou veut dire que la chose est quelque part, quelque chose etc.

Par exemple pour les plus riches = rikkaimmille.

Les adjectifs irréguliers en français sont :

bon, meilleur, le meilleur

bonne, meilleure, la meilleure

mauvais, pire/plus mauvais, le pire/le plus mauvais

mauvaise, pire/plus mauvaise, la pire/la plus mauvaise

petit, moindre/plus petit, le moindre/le plus petit

petite, moindre/plus petite, la moindre/la plus petite

En finnois il y a seulement le premier bon, meilleur, le meilleur = hyvä, parempi, paras

Quand on dit en finnois que quelqu'un a moins de quelque chose que quelqu'un d'autre on n'utilise pas un mot comme moins. On utilise toujours le mot opposé du mot qu'on a moins.

Par exemple : grande = suuri et petit = pieni

Sophie est moins grande que Catherine = Sophie on pienempi kuin Catherine.

Pienempi = plus petit --> moins grand = vähemmän suuri.

On comprend si quelqu'un dit moins grande en finnois mais ce n'est pas correct !

On peut comparer des adverbes qui disent la quantité ou le fort en finnois comme en français.

Par exemple: La maison se trouve trop/assez/très loin de la ville.

En français on peut ajouter un mot avant l'adverbe et c'est tout. Mais en finnois c'est différent de comparer les adverbes qui définissent le verbe et les adverbes qui définissent d'autres choses. En français c'est toujours aussi/plus/moins + adverbes + [que]. En finnois si on compare les adverbes qui disent ce que quelqu'un fait, le mot finit avec -sti. Et si on le compare c'est par exemple:

vite = nopeasti --> plus vite = nopeammin.

On efface -sti et ajoute -mmin, mais ici aussi il y a plusieurs formes différentes qui sont très compliquées. Au superlatif c'est : le plus vite = nopeimmin mais il y a aussi beaucoup d'exceptions et de formes différentes à cause du pluriel etc. Avec le moins quelque chose c'est toujours la même chose qu'avec les adjectifs – on utilise le mot opposé.

Si on a un adverbe mais on ne dit pas comment quelqu'un fait quelque chose, il y a un exemple:

kaukana = loin

Sa maison se trouve plus loin de la ville que la vôtre = Hänen talonsa on kauempana kaupungissa kuin teidän talonne.


C'est aussi possible de comparer quelques substantifs en finnois mais on le fait seulement dans les cas spéciaux par exemple quand on veut dire on va faire quelque chose plus tard en été on peut dire kesemmällä. (Kesä = été, kesempi = plus été et aussi en été = kesällä)

Emmi

 

Repost 0
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 23:05

la foire en Espagne

La foire est une fête très populaire au sud de l'Espagne .Chaque ville a 3 ou 4 jours pour sa foire. Mais la date, ça dépend de la ville. Chaque ville a une date particulière pour sa foire. Ma foire, à Jerez de la Frontera, est au début du mois de mai. Pendant une semaine, tu peux y aller pour t'amuser. Le mercredi, c'est le jour de la femme. Elles s'habillent avec des vêtements typiques et elles sortent toutes ensemble pour danser et s'amuser.

De plus, pendant cette semaine-là, il y a  des spectacles de chevaux et on peut y aller pour les voir. En plus, on peut faire une promenade à cheval. Il y a beaucoup de ''casetas'' où on peut aller pour manger et danser. C'est là qu'on peut manger les plats les plus typiques. Ils s'appellent ''tapas''. Si  vous ne connaissez pas les ''tapas'', je peux vous expliquer. Ce sont des petites portions de nourriture. Elles ne coûtent pas très cher. Comme ça, on peut demander plus qu'une ''tapa'' et goûter beaucoup de plats différents.

Dans les ‘‘casetas’’, tu peux aussi danser une danse typique qui s'appelle la sevillana. Comme je l'ai décrit, aujourd'hui, la foire est une fête pour s'amuser mais anciennement, les foires étaient des lieux qui servaient à la vente des animaux. À mon avis, c'est pour ça qu'on peut encore voir des animaux dans les foires.

Sofia


 

Fêtes d'Andalousie

Je vais parler du calendrier de nos coutumes. Je crois qu'entre l'Espagne et la France, il y a beaucoup de fêtes très semblables. Je vais parler des fêtes qu'il y a dans ma région , l'Andalousie au sud de l'Espagne.

Le premier  janvier, on se souhaite bonne année. Le cinq janvier, pendant la soirée , les garçons et les filles sortent dans la rue pour voir les Rois Mages. Ils prennent beaucoup de bonbons. Après, les enfants rentrent chez eux pour recevoir les cadeaux que les rois ont laissés. Il y a certains enfants qui reçoivent les cadeaux le soir du 5 janvier et il en a d'autres qui les reçoivent le 6 janvier au matin.


Le soir venu, les Rois-Mages, déposent leur cadeaux dans toutes les familles espagnoles, et repartent d'où ils viennent...jusqu'à l'année suivante !


En février, on a les carnavals. On se déguise et on sort dans la rue pour s'amuser.
En mars ou avril, au Pâques, on a une semaine de vacances. Pendant cette semaine-là, on peut sortir pour voir les différentes représentations de Jesús et de la Vierge Marie. Pour faire toutes les sculptures, il y a des personnes qui travaillent pendant toute l'année. les sculptures coûtent  très cher.
En mai, on a la fête foraine. Dans ma ville, on peut y aller pour voir les chevaux. Il y a aussi beaucoup d'attractions où tu peutxmonter. on peut aussi manger, danser et boire.
En septembre, c'est le mois des vendanges. Début novembre, c'est le jour de tous les saints. Beaucoup de familles se rendent dans les cimetières pour nettoger les tombes de leurs morts et  y laisser des fleurs.

 

Le 24 décembre, on mange tous ensembles, en  famille. Dans certaines familles, ils se donnent des cadeaux. Le 28 décembre, c'est le jour des innocents.

Le 31 décembre, à minuit , on mange 12 raisins pendant les 12 coups de cloche. Après, on s'emdrasse et on porte un toast avec du champagne !

Bonnes fêtes !

 

La fête de mon village

Je vais décrire la fête la plus importante de mon village qui s’appelle Villanueva de Alcardete.

Le nom de la fête est ‘La virgen de la Piedad ’, qui en français, est ‘la vierge de la Piété’. La durée de la fête est de 4 jours ; le jour le plus important est toujours le troisième dimanche de novembre, mais la fête commence le samedi, jusqu’au mardi. Tous les jours, il y a une fête foraine, avec des attractions pour les enfants et un petit marché pour les plus âgés. Il y a aussi des concerts et une chose qu’on appelle ‘vervena’, qui est un concert du peuple. Le dimanche on a une procession, très jolie, avec des feux d’artifice; et avec ‘las danzantas’ qui sont huit petites filles avec une robe blanche et elles dansent en regardant vers la vierge.

Cette année je ne suis pas allée à cette fête, parce que je suis restée ici, mais l’année prochaine j’irai, bien sûr !!!

Esperanza Escribano

 

 

 

 

 

COMPARAISON FRANÇAIS-ESPAGNOL

À mon avis, le français est très semblable à l’espagnol, surtout la construction grammaticale; on fait les phrases de la même façon (l’ordre des noms, adjectifs, etc.). On a beaucoup de mots très proches. Pour moi, lire le français c’est facile, plus que l’anglais, pour tout ce que j’ai dit ; on peut comprendre certains textes sans l’aide du dictionnaire, surtout si le texte est scientifique, parce que les mots sont pareils.

Mais, cependant, la prononciation est vraiment difficile parce que les français ne prononcent pas toutes les lettres (nous, en Espagne, on prononce toutes les lettres) et aussi mettre les accents quand on écrit, les français ont trois accents différents (`, ´, ^) et nous, en Espagne, on en a seulement un (´).

Esperanza Escribano

Repost 0
Published by groupe 6 (Barbara) - dans Fêtes et traditions
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 08:30

NOËL EN ISLANDE

En Islande on a treize "pères Noël". Ils vivent dans les montagnes chez leurs parents, qui sont des ogres. Leur mère est une femme très grondeuse et elle a un chat, le Chat de Noël.

Les pères Noël commencent à venir à la ville, un par un, chaque nuit, les 13 nuits avant le 24 décembre. Jusqu'au milieu du 20ème siècle les enfants avaient peur d'eux. Ils n'apportaient pas de cadeaux et ils étaient en général assez méchants, des intrus gênants. L'un volait les casseroles pour les lécher, l'autre volait des saucissons et encore un volait les chandelles pour les manger, chacun avait sa spécialité. De plus, si les enfants n'avaient pas de vêtements pour Noël, le Chat de Noël mangait les enfants.

Mais aujourd'hui tout a changé. Suivant l'influence du Père Noël américain (ou finlandais), leurs collègues islandais ont dû changer leurs comportements, mettre des vêtements rouges, se laisser pousser des barbes blanches et apprendre à jouer de l'accordéon. Ils sont aussi obligés de mettre des petits joujous et bonbons dans les chaussures des enfants les dernières nuits avant Noël.

Je ne sais pas ce que le Chat de Noël fait aujourdui. Le 23 décembre les gens décorent les maisons, se promènent dans le centre-ville et mangent de la raie. Bien que la raie ait un goût horrible, c'est une tradition.

 

Le 24 décembre est férié. Les familles vont offrir des cadeaux à leurs parents et leurs amis et tous les cadeaux sont mis sous l'arbre de Noël. L'après-midi les parents commencent à préparer le repas pour la soirée et les enfants, portant leurs meilleurs vêtements, attendent jusqu'à 18 heures que Noël commence officiellement avec les sons des cloches des églises. Quelques-uns vont à la messe, d'autres commencent tout de suite à bien manger, peut-être en écoutant la messe à la radio. Après, les cadeaux sont enfin ouverts. Les 25 et 26 décembre sont aussi fériés. Des grandes fêtes de famille ont lieu.

Le 31 décembre est férié. Le soir les gens mangent bien et regardent les annales des journaux télévisés et ensuite un programme amusant qui résume l'année. Quand le programme se termine, à 23h30 les feux d'artifice commencent. Les 300 mille islandais dépensent quelques millions d'euros en feux d'artifice chaque nouvelle année. Les millions sont brûlés en, à peu près, une heure, entre 23h30 et 00h30. Ensuite : beaucoup de consommation d'alcool, jusqu'au matin.

Le 6 janvier c'est la fin de Noël, on dit "le treizième de Noël". Il y a des grands feux de joie où les gens chantent des chansons au sujet des elfes et enflamment le reste des feux d'artifice. Le dernier père Noël rentre chez ses parents.

Ivar

LIEN SUR NOEL EN ISLANDE :

http://www.kutchuk.com/noel/ailleurs/islande.htm

Repost 0

Les Étudiants De Fle De L'insa

  • : Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon
  • : Nous sommes étudiants ingénieurs à l'INSA de LYON et nous apprenons le français ! Ce blog nous permet d'écrire en français, d'échanger nos impressions sur la France, de parler de nos pays d'origine... bref, de nous perfectionner en nous distrayant !
  • Contact


 

Les motivés de l’INSA !

Rechercher

Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon

Archives

CHANSONS