Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 15:11

 

Ces textes sont nés à la suite du jeu du dictionnaire : les étudiants avaient sélectionné 15 mots inconnus, puis ils ont inventé leurs définitions et ils ont voté pour les meilleures idées de définitions. La contrainte d’écriture était d’inventer une histoire en réutilisant tous les mots dans leur vraie signification…

 

  

 

 

Je vais vous raconter l'histoire de Jean-Luc, un zigoto qui habitait dans une ferme pas loin de Laon; il était pourtant chtimi. C'était un mec assez baroudeur mais il n'avait pas assez de temps libre pour ses aventures parce qu'il avait une corvée : faire des sillons dans toute l'extension de la ferme. Sa chambre était un véritable fatras; il y avait des zestes de fruits et des pommes de terre écrabouillées sur son lit et le tapis, mais il y a une explication parce qu'il avait seulement un torchon pour épousseter, pas de serpillière.

Un jour un étranger l'avait défié :

-Si tu peux sauter sur le silo avec ma moto tu pourras venir avec moi à la recherche des trésors. Lui disait l'étranger. Mais si tu ne réussis pas cette voltige je te tuerai ici même.

-D’accord, chiche! Répondait Jean-Luc sans réfléchir.

Sans perdre de temps, il a pris la moto, il a accéléré avec toute la puissance possible et à la fin a décollé. Dans le ciel, les rayons de soleil donnaient à  la moto une apparence chatoyante. C'était une situation en même temps intense et désopilante, car Jean-Luc s'est mis debout sur la moto avec ses pieds sur le siège; c'est grâce à cette voltige qu'il a réussi le saut.

Finalement il a quitté la ferme pour aller en Mésopotamie à la recherche des trésors millénaires, quel veinard

Javier

 

 

Il était une fois un mec qui s'appelait Ludwik. C'était un baroudeur passionnant qui a enduré de nombreuses aventures très captivantes. Une de ses aventures les plus chatoyantes, c'était dans un coin tranquille entouré de montagnes pittoresques et du grand lac Léman, alors un endroit où les trucs les plus mystérieux pourraient se passer. L'idylle illusoire ne dura pas longtemps. C'était déjà le soir, le soleil a fait place à la lune en forme de croissant qui plongeait la région dans une lumière faible. L'événement s'est produit dans un parc au nom de "Jardin anglais".

Ludwik et ses compagnons se reposaient sous une tonnelle entourée d'arbres dont les ombres les cachaient du regard des autres. Avant ils avaient partagé le pain de la taverne "Mac Donald" et puis ils ont partagé le vin selon les prescriptions eucharistiques. Comme Ludwik menait la vie d'un chrétien très modéré, presque ascétique il n'a bu qu'un zeste. Alors après avoir renversé le septième verre de vin rouge il a voulu chercher une poubelle pour balancer le verre- quelle corvée!
Il a salué avec un "Chiche que je la trouve!" Les compagnons  se sont fichu de lui et ont continué leur conversation.

Arne  

 

 

 

Il était une fois, au Pays Chtimi, un homme qui n'était pas un homme ordinaire. Il était très désopilant. C'était un zigoto. Il n'aimait pas les baroudeurs, ni les corvées. Il aimait la voltige. Mais c'était le citron que cet homme aimait le plus. Pas les citrons entiers. Il aimait le zeste. Chaque jour il achetait un fatras de citrons chatoyants. Chaque citron avait sa préparation. D'abord, il époussetait ses citrons. Après il prenait un torchon pour faire briller ses citrons chatoyants. Puis il laissait tous les citrons et il mangeait tous les zestes. Il écrabouillait les restes de citrons. C'était une règle que chaque soir cet homme adorait. (mais il avait mal à l'estomac) C'était la seule chose qu'il voulait faire. Quel veinard!

veronika

 

 

Il était une fois… un chtimi qui avait décidé de faire un voyage ; il voulait être un baroudeur...

 

Un jour, il a dit à son meilleur ami: "Vas-y ! Vas-y ! je sais que tu es très veinard et que si tu veux tu peux trouver des chambres où nous pourrions rester gratuitement !! Tu dois voyager avec moi !!". Il a répondu: "Nan !! Je ne veux pas y aller, je préfère épousseter ma chambre". Le chtimi a dit: "Bon, mais si tu veux je pourrais te donner des torchons après le voyage, donc tu pourras épousseter ta chambre! Chiche ??!"

 

Mais ça a été impossible ! Vraiment son ami était un zigoto bizarre ! Ou peut être il trouvait qu'être un baroudeur est une corvée très ennuyeuse. Alors, il a dû voyager seul ! Il est allé à Amsterdam et il a vu des choses chatoyantes là-bas. Peut être parce qu'il était un peu bourré et drogué tout le temps ! Une femme lui a donné une vodka avec un zeste de citron et, après il a commencé à se sentir un peu bizarre. Maintenant il se rappelle seulement de quand il s'est réveillé et qu’il a vu un fatras de vêtement masculin, une ventouse et un garçon en train de faire de la voltige sur le lit !!... ça n'a pas été désopilant pour le pauvre chtimi !

Sonia


Il était une fois un baroudeur qui était un drôle de zigoto. Il habitait dans une petite maison. Chez lui, tout était dans un grand désordre, un vrai fatras ! Mais pour lui, tout était bien, parce qu'il époussetait les meubles quand il avait le temps. C'était une corvée pour lui. Dans son jardin, il y avait un sillon et une plantation de citrons; C'était de ces citrons qu'il prenait le zeste qu'il aimait tellement. Quand il voyageait, il prenait toujours son torchon et ses zestes de citron.

Une fois où il voyageait dans une ville où on parlait le chtimi, quelqu'un lui a dit qu'il n'était pas chiche de faire une voltige avec son sac-a-dos chatoyant. Il pensait que ça serait très désopilant, parce que pour lui c'était très facile. Alors, il n'avait pas peur de s'écrabouiller!

Donc, il a fait de la voltige avec son sac-à-dos et tout le monde a été très étonné!

Rafael


 

 

                     Il était une fois un chtimi qui habitait dans un petit village du nord de la France où il était bien connu pour être un zigoto très désopilant; vraiment, il faisait rire à sa manière de marcher et de s’habiller. En fait, il portait toujours son torchon pendu sur l'épaule, puisqu'il s'occupait d'épousseter tous les monuments ou statues qui restaient dans les lieux publics;il travaillait pour l'état et, bien que son boulot ressemblait à une corvée, il pensait que c’était mieux qu'être chômeur.

 

                    En plus, il aimait beaucoup mettre en ordre quelque fatras et, pour cette raison, il faisait des voltiges d'un poste de travail à un autre.

 

                    Mais un jour, il a décidé de quitter la monotonie de ce qui avait été son unique boulot jusqu'à ce jour-là. Il a essayé d'être un peu baroudeur, et il s'est dit : Chiche, pourquoi pas devenir agriculteur? Aussitôt dit, aussitôt fait ; le lendemain il était en train de faire le premier sillon. Quelques mois plus tard, après la première cueillette, il est devenu veinard parce qu'il avait cultivé des fruits exceptionnels avec un zeste chatoyant qui était écrabouillé pour produire le jus le plus savoureux et le plus connu jusqu’à aujourd'hui.

 

                   Enfin, grâce à cette découverte, il est riche maintenant !!!

 

Rosalia

 

Pendant mon voyage dans le nord de la France j'ai connu un chtimi désopilant, c'était un baroudeur aussi. Ce zigoto faisait de la voltige, tant pis pour lui qui avait beaucoup de blessures, mais c'était un veinard. Ensuite, j'ai trouvé un fruit tellement bizarre puisque son zeste chatoyait pendant la journée. J'en ai pris un, je l'ai épousseté avec un vieux torchon et je l'ai écrabouillé pour faire du jus. C'était une corvée parce que je n'avais pas de couteau pour peler le fruit.

Gonzalo  

Partager cet article

Repost 0
Published by COLLECTIF gr 10 Barbara - dans Ecrits sur objectifs linguistiques
commenter cet article

commentaires

Les Étudiants De Fle De L'insa

  • : Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon
  • : Nous sommes étudiants ingénieurs à l'INSA de LYON et nous apprenons le français ! Ce blog nous permet d'écrire en français, d'échanger nos impressions sur la France, de parler de nos pays d'origine... bref, de nous perfectionner en nous distrayant !
  • Contact


 

Les motivés de l’INSA !

Rechercher

Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon

Archives

CHANSONS