Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 15:55
           Au Viêtnam, selon une tradition héritée de la Chine, on utilise un calendrier lunaire basé sur l’astrologie chinoise. À cause du décalage horaire, le nouvel an chinois et le nouvel an vietnamien ne tombent pas le même jour. Mais le Têt, la fête du Nouvel An vietnamien, n’est pas simplement une histoire de calendrier. Malgré une correspondance globale avec le Nouvel An chinois, il en diffère sur quelques points en présentant aussi des traits qui lui sont propres.

          Ayant été influencé par la culture chinoise pendant longtemps, beaucoup de modalités de la fête sont identiques. En effet, le “Têt” est avant tout une fête familiale, à l’image de Noël dans les pays occidentaux. C'est donc l'occasion pour toute la famille de se réunir, d’inviter les ancêtres défunts à venir passer les trois jours de fête, d'aller à la pagode ou de rendre visite à ses proches... D'après la croyance vietnamienne, c’est aussi l’occasion pour les 3 génies du foyer de se réunir: le Dieu du foyer, le Génie de la terre et le Dieu de la cuisine. En effet, tous les ans, le 23e jour du 12e mois lunaire, le Dieu de la cuisine s’envole sur une carpe vers le Palais céleste pour faire son rapport sur la famille pour l’année écoulée, puis revient le 30e jour du 12e mois pour accueillir le printemps. Ces trois dieux souvent représentés comme une figure unique s'appelle familièrement "Ông Táo" (Monsieur Tao).

           Dans quelques régions, mais surtout à la campagne, on a coutume de dresser devant la maison une grande perche de bambou, appelée “Cây Nêu”, où  sont attachés des décors en papier doré. Elle est censée éloigner les démons de crainte qu'ils ne viennent créer des ennuis. En plus de l'installation du “Cây Nêu”, le nettoyage de toute la maison ainsi que sa décoration avec des fleurs font partie de la tradition. Les gens du Nord fleurissent leur intérieur avec des branches de pêchers, appelé "Dào", de couleur rouge ou rose et les gens du Sud et du Centre préfèrent des abricotiers jaunes appelés "Mai".

            Une des tâches importantes des préparatifs est la confection des "gâteaux du Têt” - le “Bánh Chung” et le “Bánh Zày” parce qu’elle demande une contribution de toute la famille. Habituellement ceux-ci sont préparés le dernier jour de l’année. Je vous dis tout joyeusement que cette tradition joue un rôle très important dans ma famille alors que la plupart des gens ne veulent plus consacrer beaucoup de temps pour les préparer. J'aime beaucoup aider mes parents à faire le "banh chung". Comme d'habitude, je m'occupe de laver et sécher des feuilles à envelopper. J'admire l'habileté de ma mère car elle fait toujours des "banh chung" bien carrés dont la cuisson ne commence qu’au soir. Ce qui m’intéresse le plus est le fait que l’on passe la nuit autour du feu en racontant des histoires gaies ou en se rappelant de bons souvenirs des fêtes précédentes. Ces gâteaux sont toujours accompagnés avec des petits oignons au vinaigre qui sont censés faciliter la digestion.

            Une chose très importante à noter est que les Vietnamiens sont très superstitieux et croient que tout acte effectué le premier de l’an aura une influence sur toute l’année. Ainsi, il est interdit de se disputer, de dire de mauvaises choses, de casser de la vaisselle, de balayer vers l’extérieur… Un des rites principaux du Nouvel An est la présentation des vœux. Elle se fait tout d’abord au sein de la famille et après entre les proches, les amis. Sans aucun doute, les plus heureux du Nouvel An sont les enfants parce qu’ils récoltent en abondance des étrennes appréciables dans des enveloppes rouges de tous les adultes qui viennent chez eux. A la fin du 3ème jour, les festivités se terminent par un grand repas d’adieu aux défunts. En fait, le “Têt” ne s’arrête pas encore et la fête continue doucement chez beaucoup de gens jusqu'au jour où ils se décideront enfin à reprendre leurs activités quotidiennes normales.

Pour les Vietnamiens, qu’ils soient riches ou pauvres, le “Têt” est vraiment la fête de toute la population. Plus particulièrement, le “Têt” nous apporte de bonnes chances, de nouveaux espoirs, plus d’optimisme pour un lendemain meilleur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Doan Dinh Dong - dans Fêtes et traditions
commenter cet article

commentaires

Les Étudiants De Fle De L'insa

  • : Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon
  • : Nous sommes étudiants ingénieurs à l'INSA de LYON et nous apprenons le français ! Ce blog nous permet d'écrire en français, d'échanger nos impressions sur la France, de parler de nos pays d'origine... bref, de nous perfectionner en nous distrayant !
  • Contact


 

Les motivés de l’INSA !

Rechercher

Le blog des étudiants de FLE de l'INSA-Lyon

Archives

CHANSONS